CinémaLa Loi des Séries

1.2.3 Ciné : Les Bronzés font du ski (1979)

Cinéma de patrimoine, classique de l’histoire du cinéma, films cultes et populaires, on revient sur le cinéma qui nous fait vibrer. Aujourd’hui Les Bronzés font du ski.

Alors Les Bronzés font du ski c’est quoi ? Ce sont les retrouvailles après le Club méditerranée de la joyeuse troupe d’amis qui se retrouvent aux sports d’hiver où ils vont rencontrer encore d’autres problèmes sentimentaux, et mésaventures jusqu’à même se perdre en montagne. 

On a tendance à l’oublier le temps aidant mais le box-office des premiers films de la troupe du Splendid, si ils ne furent absolument pas déshonorants ne présageaient pas un instant du culte grandissant et constant qu’ils finiraient par générer. En 1978, les quelques 2 millions trois cent mille entrées des Bronzés permirent au groupe de comédiens qui s’étaient faits la main sur la scène parisienne de devenir des vedettes de cinéma qui allaient modifier en profondeur le paysage de la comédie française. Patrice Leconte, le metteur qu’ils s’étaient eux même choisi pour éviter de se retrouver sous la coupe d’un Coluche, trouvait lui aussi le déclic que son premier long métrage, Les Vécés étaient fermés de l’intérieur ne lui avait pas permis d’obtenir. Pourtant tout n’est pas aussi rose qu’on veuille bien le croire vu de l’extérieur, les premières velléités personnelles commençant à se faire sentir et le groupe de se fissurer quelque peu de l’intérieur. Michel Blanc notamment, ne participe pas à l’écriture des Bronzés font du Ski, qu’Yves Rousset-Rouard, en bon producteur (et oncle de Christian Clavier) ne pouvait pas ne pas envisager. Toute la troupe, Patrice Leconte y compris, est pourtant bien de retour, un an à peine après le Club Méditerranée en Côte d’Ivoire, pour un séjour au ski à Val-d’Isère où Gigi (Marie-Anne Chazel) désormais en couple avec Jérôme (Christian Clavier), Popeye (Thierry Lhermitte), Jean-Claude Dusse (Michel Blanc), Bernard (Gérard Jugnot) et Nathalie (Josiane Balasko) et Christiane l’esthéticienne (Dominique Lavanant) se retrouvent pour une semaine de vacances.

Si le film ne s’en ressent pas un instant, le tournage ne fut pourtant pas idyllique car outre le fait que Michel Blanc s’acquitte de son travail sans réelle envie, les relations entre Dominique Lavanant et le reste de l’équipe tournent au vinaigre, cette dernière étant logée à l’écart des autres et ne se sentant absolument pas intégrée. Dépourvu du sujet sociétal qu’était le Club Med sur le premier film, ce second volet est davantage centré sur les personnages et le fait de les connaître et d’observer leur évolution est assez jubilatoire. Le couple Bernard et Nathalie est devenu un couple de parvenu néo riche absolument détestable avec les autres, les relations entre Jérôme et Gigi sont de plus en plus délétères, Jean-Claude n’a pas changé d’un iota et est toujours le même loser sans gêne, Christiane vient présenter son nouvel amoureux à la bande tandis que Popeye est passé du GO tombeur de ces dames au larbin servile pour sa femme et l’amant de celle-ci (interprété par Guy Laporte, le chef de village des Bronzés).

Pour finir de lire cette critique, rendez-vous ici

Pour écouter nos émissions sur Deezer, ça se passe ici
Dispos aussi sur Apple Podcast et Podcast Addict
Pour rejoindre le Twitter de La loi des séries, ça se passe ici
Pour rejoindre la page Facebook de La loi des séries, ça se passe ici

About author

Journaliste pôle séries et La Loi des Séries, d'Amicalement Vôtre à Côte Ouest, de Hill Street Blues à Ray Donovan en passant par New york Unité Spéciale, Engrenages, Une famille formidable ou 24, la passion n'a pas d'âge! Liste non exhaustive, disponible sur demande!
Related posts
La Loi des SériesSéries Tv

"Le nez dans le ruisseau c'est La faute à Rousseau" | Seriefonia #24

À la uneCinéma

Un reboot de Superman en préparation

La Loi des Séries

Green Spleen, le film en quête d'un diffuseur | La loi des séries #467

À la uneCinémaCulture

Emma Watson n'arrête pas sa carrière d'actrice

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux