À la uneInternationalReportagesSociété

Complément d’enquête : la face cachée du WWF

Le WWF est l’une des ONG les plus influentes au monde. Mais depuis quelques mois, l’image du gentil panda commence à se ternir. Entre les labels inefficaces, leur amitié contre-nature avec des chasseurs et des organisateurs de safari, et leur nom visé dans une enquête internationale… Le panda se serait-il écarté du droit chemin?

À l’heure de l’urgence climatique, Complément d’enquête se penche sur le WWF. Depuis quelques mois, l’image du gentil petit panda, que tout le monde connaît, commence à se brouiller. Après 60 ans à défendre la planète, quels sont les secrets de cette ONG? Réponse dans cette enquête de 52 minutes réalisée par Alexandra Colineau pour Cat & Cie.

Une ONG de protection d’espèces menacées fondée par… des chasseurs

Le prince Bernhard des Pays-Bas, le duc d’Edimbourg, le mari de la reine d’Angleterre… Parmi les fondateurs du WWF, il y a Peter Flack, l’un des plus grands chasseurs de trophées au monde. Ce dernier a administré l’organisation Afrique du Sud jusqu’en 2015.

Le panda ne montre pas patte blanche. Le fonds mondial pour la nature soutiendrait des activités contraires à ses valeurs, comme la chasse aux trophées. Un ancien membre du WWF témoigne et parle d’une “trahison de sa mission originelle“. Eduardo Gonçalves est un ancien membre de la direction de l’ONG. Il a quitté WWF et veut désormais les dénoncer publiquement. En enquêtant, il a découvert des guides publiés par WWF pour évaluer les plus beaux trophées de chasse. Sur le site Compter la faune sauvage, il est par exemple expliqué comment mesurer un trophée, tel que la corne d’un rhinocéros. Le sigle du WWF figure sur ses sites internet. Il est également accompagné du logo du Safari Club International, un lobby de chasseurs de trophées basé aux États-Unis.

“La certification RSPO ne garantit en aucun cas l’absence de déforestation”

L’organisation du panda opte toujours pour la méthode douce et préfère alors signer de partenariats au lieu de combattre les multinationales. Afin de lutter contre la déforestation due à l’huile de palme, le WWF collabore avec des entreprises comme L’Oréal, Ferrero ou McDonald’s, pour créer un label certifiant une production “durable“. Ainsi avec son le label “RSPO” (Roundtable on Sustainable Palm Oil), l’ONG “contribue à protéger la nature et les hommes” en mettant “les zones riches en biodiversité et les espaces menacées sous stricte protection“.

Mais selon Greenpeace, “la certification RSPO ne garantit en aucun cas l’absence de déforestation“. En effet depuis sa création en 2004, “une accélération de la déforestation” s’est observée, notamment dans la forêt de Bornéo où 12 millions d’hectares ont été remplacés par des palmiers à huile. Cette île est trois fois plus grande que la France et représente à elle seule 6% de la biodiversité mondiale.

Une enquête internationale pour soupçons de violation des droits de l’homme

En Afrique centrale, des éco-gardes sont formés par le WWF au maniement des armes face aux braconniers. En 2016, en République Démocratique du Congo, ces éco-gardes encadrés par le WWF ont été accusés de torture, de viol et de meurtre par une communauté autochtone. Les Nations Unies ont alors déclenché une enquête en 2018. “Les signalements d’abus sur les populations indigènes ont été ignorés pendant plusieurs années“, précise une note interne du ministère de l’intérieur des États-Unis. Ils ont ensuite décidé de geler 12 millions de dollars à l’ONG du panda.

Complément d’enquête, diffusé jeudi 18 février à 22h55 sur France 2. Une émission présentée par Jacques Cardoze. Une enquête de 52 minutes réalisée par Alexandra Colineau pour Cat & Cie.

À lire aussi : Angèle s’engage pour la recherche contre le cancer de l’enfant

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Les Simpson renouvelés pour une saison 33 et 34

À la uneFranceMédias

Des journalistes BFMTV et leurs consultants santé verbalisés dans un restaurant clandestin

À la uneÉtudiantFemmesFrance

Carrefour s’engage contre la précarité menstruelle

À la uneActualitéFrancePolitique

Gérald Darmanin annonce la dissolution de Génération identitaire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux