À la uneActualitéSanté

Covid-19 : Deux clusters du variant britannique en France, quelle est la situation ?

Deux clusters jugés à risque ont été identifiés en Bretagne et en Île-de-France. Au total, ce sont dix-neuf du cas du variant britannique qui ont été détectés sur le sol français.

La mutation initialement présente au Royaume-Uni est bien présente en France. La Direction générale de la Santé a mis en place des investigations “autour de deux clusters ou cas groupés probables d’injection” par la variante britannique.

Un cluster en Bretagne

Un cluster se trouve au sein du pôle gériatrique de l’hôpital de Chantepie à Rennes. Une employée de cette unité a été testée positive. Suite à cela ” un dépistage massif a été réalisé le 4 janvier auprès de 21 résidents et 17 professionnels du service” précise la DGS. Sur l’ensemble des tests réalisés, sept se sont avérés positifs et quatre présentent le variant britannique parmi les résidents. Après un second test réalisé quelques jours plus tard, une employée de l’unité et trois résidents ont été testés positif au variant britannique de la Covid-19.

Ce variant 0 à 70% plus contagieux, nécessite de plus amples précautions pour éviter une propagation rapide. Les mesures ont donc été renforcées. Visites, sorties et activités collectives sont suspendues. Pour plus de sécurité, les résidents positifs à ce variant ont tous été transférés dans un service dédiés. Certains membres du personnel sont isolés à leur domicile. Un dépistage massif sera à nouveau réalisé dans une semaine.

Le deuxième cluster en Île-de-France

L’autre cluster qui inquiète la DGS se trouve à Bagneux dans les Hauts-de-Seine. Le variant a été détecté “chez une personne travaillant dans deux établissements scolaires”. Une enquête épidémiologique est en cours et les autorités sanitaires vont approfondir les investigations.” Des cas de Covid-19 ont été détectés au sein du personnel, mais il ne s’agit pas du variant britannique. Par mesure de sécurité, les capacités de dépistage ont été renforcées.

Une surveillance accrue

Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé a précisé certaines connaissances scientifiques sur le sujet.

” Ce variant est considéré plus contagieux de l’ordre de 40 à 70% (…) Il donnerait le même type de symptômes, sans davantage de cas graves

Le ministre de la Santé qui s’est voulu rassurant notamment sur un variant plus contagieux chez les enfants mais sans augmentation de cas graves. Son objectif reste de limiter au maximum la diffusion de ce variant qui rendrait l’épidémie incontrôlable en France.

Nous voulons éviter, à tout prix, la diffusion de ce variant en France”  

Pour y faire face, Olivier Véran indique que “tous les tests réalisés ce jeudi et demain seront analysés pour du séquençage génétique”. Le ministre de la Santé promet également une “surveillance accrue” au sein de l’ensemble des établissements scolaires.

A lire aussi : Violences au Capitole : un policier est mort des suites de ses blessures

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Culte | On a revu ... La croisière s'amuse accostait sur nos écrans (ABC)

ActualitéHommesSport

Handball: Les Bleus arrachent la victoire face à l'Islande

À la uneInternational

22 mineurs coincés sous terre en Chine pour au moins 15 jours

À la uneBrèvesSport

Zinédine Zidane testé positif à la Covid-19

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux