À la uneActualitéCinémaCulture

Décès de Jean-Pierre Bacri : “C’était un homme merveilleux”

HOMMAGE – Ils ont eu la chance de tourner aux côtés de Jean-Pierre Bacri, qui vient de s’éteindre à 69 ans. Pour VL, Judith Chelma (Le Sens de la Fête) et Zinedine Soualem (Didier) reviennent sur leurs souvenirs de tournage avec le scénariste au cinq César.

Après l’émotion, il est l’heure des souvenirs. La disparition de Jean-Pierre Bacri ce lundi à l’âge de 69 ans a ému la famille du cinéma français. Judith Chelma et Zinedine Soualem ont tourné avec l’acteur et partagent, pour VL, l’image que laisse Jean-Pierre Bacri dans leur mémoire.

Judith Chemla, actrice dans Le Sens de la Fête (2017), réalisé par Olivier Nakache et Éric Toledano

“C’était un homme merveilleux. Il faisait preuve d’une grande générosité, d’une grande tendresse et d’une grande douceur. Il avait un vrai amour pour le métier, que ce soit le cinéma, le théâtre ou bien les acteurs avec qui il travaillait. J’imaginais que la route serait encore longue pour lui, qu’on ferait encore d’autres films ensemble, qu’il nous émouvrait et nous ferait rire encore longtemps. En ce moment, je pense à Agnès Jaoui. Il l’aimait tant d’un amour libre et magnifique. Il y avait de l’émerveillement dans son regard, le contraire absolu de son personnage bourru et blasé.”

Zinedine Soualem, acteur dans Didier (1997), réalisé par Alain Chabat

“Je l’ai connu quelques mois avant Didier sur le tournage d’Un air de famille, de Cédric Klapisch. J’ai donc fait la connaissance de la bande avec Jean-Pierre Darroussin et Agnès Jaoui. Ça s’était extrêmement bien passé. C’était un acteur extraordinaire. Jouer avec lui c’était un plaisir immense. Il travaillait tellement dans la subtilité. En tant que comédien, c’était un plaisir de le regarder jouer. C’était quelqu’un d’extrêmement drôle, quelqu’un d’intelligent.”

“C’était comme un instrument de musique, il savait jouer de lui-même”

Zinedine Soualem (à gauche) dans Didier, aux côtés de Jean-Pierre Bacri (à droite).

En 1997, j’ai donc eu la chance d’être pris par Alain Chabat pour jouer dans Didier. J’ai donc passé trois semaines avec lui. C’était mon premier tournage avec Alain Chabat, qui lui aussi est un amour. C’était du plaisir, mais également du travail. Jean-Pierre était un comédien qui prenait tout à cœur et qui travaillait énormément. La moindre réplique était pensée, le moindre sentiment. Tout était sous contrôle. Il savait exactement ce qu’il faisait. C’était comme un instrument de musique, il savait comment jouer de lui-même.”

“Il adorait faire rire mais il riait aussi des autres. Ce n’était pas seulement quelqu’un qui voulait être au centre. Il était toujours le premier à rire. Il avait un humour grinçant. Alain Chabat est dans le même genre donc c’était un plaisir immense tous les jours.”

About author

Journaliste à VL Média
Related posts
À la uneFranceInternational

Le fils d’Oussama Ben Laden trouve refuge en France

À la uneMédias

Les Marseillais secoués par un scandale de "sorcellerie"

À la uneMédias

Jarry à la tête de Game of Talents sur TF1

À la uneSéries Tv

Un homme d'honneur : TF1 lance sa série avec Kad Merad et Gérard Depardieu le 22 mars

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux