FranceLe point de vue des jeunesPolitique

Édito – Glucksmann, une énième imposture socialiste ?

Ces dernières années, Raphaël Glucksmann a entretenu des liens avec la droite la plus libérale et conservatrice. Aujourd’hui, dans un contexte difficile pour la gauche, il se veut le rassembleur des progressistes. Alors ? Glucksmann. Imposteur ou vrai socialo ? 

L’essayiste Raphaël Glucksmann s’était lancé dans l’arène pour ces européennes en sauveur de la gauche avec son mouvement Place Publique. Son objectif ? Réunir toute la gauche, hors France Insoumise. Un objectif raté. Il n’aura finalement comme soutien qu’un PS sous perfusion. Le passé de ce “sauveur” n’est pour le moins pas raccord avec l’idéologie de la gauche “progressiste et sociale” qu’il prétend défendre. En effet, d’anciens membres du Parti Socialiste comme Alexis Corbière ou Marie-Noëlle Lienemann ont récemment dépeint les antécédents d’un homme aux tropismes libéraux et conservateurs.

 Glucksmann le sarkozyste ?

 Alexis Corbière, député LFI était l’invité de France Inter ce 24 avril. Il s’exprime sur la tête de liste du PS en réaction à la déclaration de ce dernier, où il voyait Mélenchon comme un “Thatcher de gauche” : “En 2007, tout le monde était mobilisé contre un Thatcher de droite qui s’appelait Sarkozy. Moi, j’ai milité contre monsieur Sarkozy, monsieur Glucksmann était pour Sarkozy

L’entourage de Nicolas Sarkozy n’a pas démenti. Ils ont déclaré à France Inter que le futur fondateur de Place Publique et l’ancien président “s’appréciaient”. Également, on apprend qu’”Ils s’entretenaient régulièrement et Raphaël Glucksmann le conseillait sur la Géorgie. On les voit même ensemble sur des photos en 2008″.

Le principal intéressé s’est également exprimé sur le sujet dans le Journal du Dimanche. Il dément tout soutien à l’ancien président de la République mais pointe tout de même son passé libéral.

Ce ne sont cependant pas les seules connivences que Glucksmann a pu entretenir avec la droite. Parmi elles, celles avec des représentants étrangers, notamment russe et géorgien.

À lire également : Cash Investigation : Sarkozy-Kadhafi, une histoire d’argent

 Des fréquentations étrangères controversées. 

Alexis Corbière n’est pas le seul représentant politique à pointer du doigt les troubles relations de Raphaël Glucksmann. Marie-Noëlle Lienemann a également accusé notre tête de liste d’avoir soutenu en 2015 “Alexeï Navalny, adversaire d’extrême-droite de Poutine”

Pour valider son accusation, on peut notamment s’appuyer sur un tweet de Raphaël Glucksmann, louant en 2015 le conservateur russe.

Mais ce n’est pas la seule fréquentation trouble que notre essayiste a pu entretenir à l’étranger. En effet nous pouvons également retenir sa relation avec l’ancien président conservateur et libéral de la Géorgie, Mikheil Saakachvili. Selon un article du Monde remontant à 2011, on apprend que cet ancien président avait pour conseiller depuis 2009 ni plus ni moins que… Raphaël Glucksmann ! Ce dernier le considérait d’ailleurs “avant tout comme un ami“.

À mentionner également sa collaboration au livre politique de Mikheil Saakachvili.

Conservateur OK. Libéral OK. Mais désormais Mikheil Saakachvili est apatride. Il est poursuivi par la justice géorgienne dans des affaires d’assassinats, de torture de prisonnier, d’abus de pouvoir ou encore de détournement de fonds budgétaires notamment lorsqu’il était encore au pouvoir. Si Glucksmann est plein de vertu, ses relations passées ne le sont pas toutes.

On n’aurait pu également parler ici de la proximité des Raphaël Glucksmann avec Alternative Libérale ou encore des cercles atlantistes tels que l’ONG Études sans Frontières. Mais il serait long d’exposer ici tous les fils qui relient Raphaël Glucksmann au néo-conservatisme et à la promotion du néo-libéralisme. Malgré ça, Glucksmann s’affiche aujourd’hui en militant du progrès en se voulant le rassembleur de la gauche. Soit. Mais cet homme affiche tristement tous les traits d’une énième imposture socialiste et en rien ceux de la continuité et de l’intégrité politique.

About author

Responsable du pôle Bordelais à VL. Étudiant en droit. 🐦 @Lucas_delC
Related posts
FranceSanté

Des signes de radioactivité dans l'eau potable française?

EconomieFranceRégions

La Cabane : Un voyage gastronomique au coeur de la Vendée

EconomieFranceRégions

Le Fourniou des Halles : des pâtisseries pleines de couleur

EconomieFranceRégions

Le Square : entre snack et restaurant

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux