À la uneActualitéInternational

Forbes veut discréditer toute entreprise qui embauche des ex-conseillers de Trump

Forbes s’attaque à l’administration Trump en considérant toute entreprise qui embauchera l’un d’eux comme une “source potentielle de désinformation”.

À la suite de l’invasion du Capitole par des partisans pro-Trump, le rédacteur en chef de ForbesRandall Lane a rédigé un article visant cinq anciens collaborateurs de Trump. Cet événement est “fondé sur des mensonges” d’après le patron, c’est pourquoi il assure que Forbes discréditera toute entreprise qui embauchera l’un d’eux, les considérant comme “source potentielle de désinformation”.

Parmi les cinq collaborateurs visés Sean Spicer, directeur de la communication du Comité du parti et de la Maison-Blanche et Kellyanne Conway, cheffe de la communication de la campagne présidentielle de Trump puis, conseillère jusqu’à sa démission à l’été 2020. Tous membres du Parti républicain.
Randall Lane s’attaque aux personnes qui auraient menti pour protéger le président : “Que Donald Trump soit passé de commandant en chef à menteur en chef n’a pas surpris Forbes. Plus étonnant: le nombre de personnes prêtes à donner crédit à ses évidents mensonges en son nom”.

Les trois porte-paroles de la Maison-Blanche sont aussi dans le viseur du magazine, Sarah Huckabee Sanders, Stephanie Grisham et Kayleigh McEnany (toujours en poste). Le magazine essaie donc de dissuader au maximum les entreprises de donner leur chance à ces anciens collaborateurs : “Faites-le savoir aux entreprises: engagez n’importe lequel des fabulateurs de Trump ci-dessus, et Forbes supposera que tout ce dont votre entreprise ou firme parle est un mensonge”, ajoute le chef de Forbes.

“Nous allons examiner, revérifier, enquêter avec le même scepticisme que celui que l’on retrouve dans un tweet de Trump” assure Randall Lane. Cette annonce se fait dans un climat particulier, Twitter, Facebook et Instagram ont décidé de bannir le président des réseaux sociaux. La question de la liberté d’expression se pose pour plusieurs personnes, de même que la légitimité des GAFA — et maintenant de Forbes — à museler ainsi des personnes.

A lire aussi : Ces habitudes matinales qui nuisent à notre santé

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéArt / Expo

La photographie qui a changé notre compréhension du SIDA

À la uneCultureFranceSéries Tv

"Carrément craignos" : la nouvelle série de Jean-Pascal Zadi débarque sur France.Tv

À la uneSéries Tv

Les mystérieuses cités d'or bientôt en spectacle musical au Théâtre des Variétés

À la uneFrance

Direct | Marseille : un homme armé d'un couteau interpellé près d'une école juive

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux