À la uneActualitéInternationalsociété

Israël : le peuple se soulève pour autoriser la GPA aux couples gays

Ce dimanche, le Parlement israélien a adopté une loi très controversée, autorisant le recours à une mère porteuse pour les femmes célibataires ou stériles, mais l’interdisant à tous les homosexuels. A Tel-Aviv, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue pour protester contre cette réforme.

La place Yitzhak Rabin n’a rarement accueilli autant de monde. 60 000 personnes étaient présentes dans les rues de la capitale israélienne ce dimanche soir, après l’annonce mercredi dernier de la Knesset, d’autoriser la gestation pour autrui (GPA) pour les femmes stériles ou sans mari. Les Israéliens ont lancé une grève générale paralysant tout le pays, notamment l’aéroport Ben Gourion, où les vols ont été retardés/supprimés. Les forces de l’ordre n’ont pas communiqué le nombre de manifestants, mais les médias locaux eux, parlent de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Les hommes célibataires sont dans le viseur. Ces derniers n’ont eux aussi pas le droit de recourir à la GPA, comme l’indique la nouvelle loi. Ce texte chamboule toute la nation, dans un contexte où, auparavant, seuls les couples hétérosexuels mariés avaient le droit de faire appel à une mère porteuse.

L’armée se fait entendre, et a interdit à tous ses soldats de participer à cet événement. La veille des festivités, le général de division Moti Almoz prévient que puisque “la nature des manifestations est ostensiblement politique, il est interdit [d’y] participer.” Néanmoins, les guerriers du Tsahal ne subiront aucune mesure disciplinaire s’ils ont répondu présent à l’appel des LGBT.

Quelque 200 entreprises ont d’ailleurs autorisé leurs salariés à se rendre à la manifestation, sans compter leur absence dans leurs jours de vacances. « C’est une mesure symbolique, mais qui exprime un réel soutien », a affirmé Julien Bahloul, porte-parole de l’Association des pères homosexuels d’Israël.

Un député de l’opposition, M. Ofer Shelah, a récolté suffisamment de voix d’élus pour faire pression sur le Premier ministre Benyamin Netanyahou, et l’obliger à s’expliquer devant le Parlement.

 

On contextualise pour vous :

Cette protestation intervient face à gouvernement de droite, mené par le Premier ministre Benyamin Netanyahou, qui selon ses promesses de campagnes, doit faire des efforts pour la communauté LGBT israélienne. Mais face à la pression des partis ultra-orthodoxes, la mission n’est pas toujours facile. “Ces dernières années, Israël n’a rien fait pour nous”, dénonce Ray Nom, l’un des organisateurs de cette manifestation. Pourtant, depuis quelques années, les droits des LGBT se sont fortement améliorés, même si certains détracteurs du pouvoir parlent de stagnation.

Dans l’Etat hébreu, les homosexuels n’ont jamais eu le droit de faire appel à une mère porteuse. Pour tout de même avoir des enfants, nombreux sont ceux qui se rendent à l’étranger où la GPA est légale. Mais ce genre d’expédition a un coût : 120 000 dollars. Du moins c’est le prix qu’ont payé Nir Sonenberg et son compagnon aux Etats-Unis pour avoir leur fille. Impossible cependant pour eux de songer à agrandir leur famille : “C’est beaucoup trop cher, c’est pour ça que nous n’aurons pas d’autres enfants.”

 

Qu’est-ce que la gestation pour autrui ?

 

A lire aussi : Israël devient “l’État-nation du peuple juif”, et exclut la communauté arabe

 

About author

Nicolas Baggioni a d'abord commencé à VL MEDIA en tant que stagiaire, pour ensuite devenir Reporter officiel au sein de l'équipe. Il est le correspondant sur Nice et se rend sporadiquement à l'étranger pour réaliser de Grands reportages, sous tous les formats journalistiques. Féru de géopolitique et de relations internationales, il s'occupe principalement des sujets traitant d'actualité internationale.
Related posts
À la uneActualitéBrèvesCultureMusique

Le Printemps de Bourges 2020 dévoile ses premiers artistes

À la uneActualitéCinéma

La reine des neiges 2 : Quand la glace rencontre les 4 éléments

À la uneActualitéBrèves

Pluie d'étoiles filantes ce vendredi au petit matin

À la uneBrèvesSéries Tv

Les espions de la terreur : les attentats du 13 novembre au cœur d'une nouvelle série

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux