Le producteur et scénariste américain Judd Apatow a déclaré qu’il ne produira plus pour les networks américains, déplorant notamment la pression qui y règne.

Le scénariste et producteur Judd Apatow, qui a notamment travaillé pour la télévision américaine, avec des succès critique comme The Ben Stiller Show, Freaks and Geeks et Les Années campus, mais aussi au cinéma où il obtient des succès publics tels que Ricky Bobby : roi du circuit et SuperGrave, va cesser son activité pour les networks.

Dans une interview accordée à Variety, celui-ci a en effet déclaré : « il n’y a rien qui a rendu ma vie meilleure que de ne pas travailler pour les networks », avant d’ajouter : « c‘est de la créativité avec un pistolet sur la tempe. » En faisant le parallèle avec son expérience dans le monde sans publicités de HBO et Netflix, celle-ci a été bien plus gratifiante, car ils se commandent généralement un show pendant une saison complète, avant d’appeler pour renouveler ou annuler.

« Ce n’est pas comme si vous étiez au milieu de votre série et Ted Sarandos (patron de Netflix ndlr) arrive sur le plateau et dit « on arrête tout ». Tu peux au moins finir » conclut-il.

Des choix à l’instinct

Le marché pour les créatifs ne pouvait pas être plus dynamique ces jours-ci, avec l’afflux de dépenses par Netflix, Amazon, Hulu, et d’autres, pour obtenir des contenus originaux. Pour Apatow, la question n’est pas de savoir s’il peut vendre des projets, mais dans quelle mesure il doit être sélectif afin d’allouer sa ressource la plus précieuse – son temps. À l’heure actuelle, sa bannière Apatow Productions est un agent libre à la télévision, alors qu’il a un contrat de premier regard avec Universal Pictures.

Par le passé, le producteur a évité les offres qui souhaitaient uniquement utiliser son nom, sans être impliqué directement dans le processus de création. «Je suis très mal à l’aise d’avoir mon nom sur des choses pour lesquelles je ne suis pas en train de transpirer du sang. L’idée de poser mon nom et d’obtenir un morceau sans avoir rien fait me met très mal à l’aise, parce que quand les choses se passent mal, je me sens misérable » a-t-il ainsi déclaré.

Aujourd’hui, Apatow mise sur son instinct pour poursuivre ses projets. Il a ainsi investi son propre argent dans la production du documentaire de quatre heures «Zen Diaries», avant que le projet ne soit acheté par HBO. « J’ai juste décidé que cela devait être fait et que quelqu’un voudra le montrer« .