À la uneFemmesInternationalSociété

La Pologne limite son droit à l’avortement

Le Tribunal constitutionnel de Pologne a tranché ce mercredi 27 janvier. Les interruptions volontaires de grossesses seront maintenant seulement autorisées en cas de viol, d’inceste ou lorsque la vie de la mère sera en danger.

Désormais, l’avortement est quasi-interdit en Pologne. C’est un nouveau recul pour le droit des femmes. Le 22 octobre dernier, le parti ultra-catholique Droit et Justice (PiS) avait proscrit l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en cas de malformation grave du foetus, la jugeant “incompatible” avec la Constitution. Ce mercredi 27 janvier, le Tribunal constitutionnel a annoncé la mise en vigueur de cet arrêt. À partir d’aujourd’hui, les femmes polonaises ne peuvent donc plus se faire avorter, sauf en cas de viol, d’inceste ou de danger pour la vie de la mère.

200 000 avortements illégaux

Selon les données officielles, il y a moins de 2 000 avortements légaux par an en Pologne. Mais d’après les organisations féministes, environ 200 000 IVG sont réalisées illégalement ou à l’étranger chaque année.

Des manifestations massives prévues dans tout le pays

Depuis le mois d’octobre, d’importantes protestations sont organisées partout en Pologne pour lutter contre la quasi-interdiction d’avorter.

Ce mercredi soir, de nouvelles manifestations ont été annoncées devant le siège du Tribunal constitutionnel à Varsovie, ainsi que dans plusieurs villes du pays. “Nous exhortons tout le monde à sortir dans la rue. Exprimez votre colère comme bon vous semble”. “L’ensemble de la Pologne se mobilise, pas seulement Varsovie, nous sommes prêts! Quand nous parlons de l’enfer des femmes, nous pouvons maintenant parler de l’enfer du gouvernement. Nous allons vous cuisiner un enfer“, préviennent les membres du mouvement Grève des femmes. Les manifestations s’annoncent massives et de grande ampleur. Les polonaises sont déterminées et continueront de se battre pour leurs droits.

À lire aussi : L’amende pour avoir “nommé trop de femmes directrices” à la Mairie de Paris est annulée

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFranceInternational

Le fils d’Oussama Ben Laden trouve refuge en France

À la uneMédias

Les Marseillais secoués par un scandale de "sorcellerie"

À la uneMédias

Jarry à la tête de Game of Talents sur TF1

À la uneSéries Tv

Un homme d'honneur : TF1 lance sa série avec Kad Merad et Gérard Depardieu le 22 mars

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux