La start-up Kitty Hawk, financée par le fondateur de Google, vient de présenter sa première « voiture volante ». Si le tarif demeure inconnu, les précommandes sont dès à présent ouvertes pour cet engin qui ne nécessite aucun brevet de pilotage.

La science-fiction deviendra bientôt réalité. Telle est la promesse de Larry Page, co-fondateur de Google, qui vient d’annoncer par le biais de la start-up Kitty Hawk l’ouverture des précommandes pour sa toute première voiture volante sans permis : Flyer. L’engin ressemble encore peu à une voiture traditionnelle : il est composé de deux flotteurs et de rotors, à mi-chemin entre un drone et un hydravion.

Des déplacements limités

Le principal avantage du véhicule réside dans la possibilité de le conduire sans disposer d’un permis, tant que l’engin se déplace dans des zones sans trafic ou bien au-dessus de l’eau. Pour l’instant, cette voiture volante n’est conçue que pour voguer à environ trois mètres du sol, grand maximum.

A l’heure actuelle, la start-up n’a communiqué aucun prix de vente. L’objectif de Kitty Hawk : trouver plusieurs partenaires prêts à acquérir des flottes entières de Flyers afin de pouvoir équiper des plans d’eau et autres parcs d’attractions dans le monde entier, précise le site Cnet.