À la uneActualitéCinémaCulture

Le cascadeur Rémy Julienne est mort à 90 ans

Le plus célèbre des cascadeurs français Rémy Julienne est décédé dans la nuit du 21 au 22 janvier des suites du Covid-19.

Le célèbre cascadeur Rémy Julienne est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi des suites du Covid-19, à l’âge de 90 ans. Il était en réanimation à l’hôpital de Montargis depuis le début du mois. Il avait plus d’une centaine de films à son actif. Il emporte avec lui un grand nombre de moments magiques de cinéma avec près de 1 400 productions à son actif.

On l’appelait le “casse-cou” du cinéma français. Mais le cascadeur avait surtout réussi à s’imposer dans les plus grandes productions comme James Bond ou La Grande Vadrouille. Il avait travaillé, et même parfois dirigé, Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Harrison Ford ou encore Sean Connery et Roger Moore. Il était régleur de cascades automobiles dans plusieurs films de la saga James Bond.

Fasciné par les engins motorisés dès son enfance, il apprend à conduire la moto de son père à 12 ans seulement. Dans son livre Silence… On casse ! il racontait comment il était tombé amoureux du cinéma : “J’étais extrêmement turbulent et un seul maître d’école a su trouver la solution pour calmer mes pitreries : il m’a nommé responsable de la section cinéma et m’a menacé d’être viré si je ne me tenais pas tranquille”.

Il met un pied dans le monde du cinéma français en tant que doublure moto de Jean Marais sur Fantômas et rencontrera Gil Delamare une légende de la cascade. Il travaille avec lui pendant trois ans avant de prendre son envol. Et devient alors responsable des cascades automobiles sur le tournage de La Grande Vadrouille, un succès qui lancera sa carrière.
Il travaille alors avec Gérard Oury (Le CerveauLes Aventures de Rabbi Jacob), Georges Lautner (Le Pacha), Claude Lelouch (L’aventure c’est l’aventureLa Bonne Année), François Truffaut (La Nuit américaine), Henri Verneuil (Le Casse), Sergio Leone (Il était une fois en Amérique)
Il est aussi le marionnettiste de Le Gendarme et les gendarmettes, le dernier film de Louis de Funès, où il orchestre et double la célèbre séquence de course en 2CV de sœur Clotilde.

En 1978 sa carrière passe à un niveau international, contacté par la production de Rien que pour vos yeux, le 12e volet des aventures de James Bond avec Roger Moore. Il aura ensuite l’occasion d’orchestrer les cascades de cinq James Bond : Octopussy (1983), Dangereusement vôtre (1985), Tuer n’est pas jouer (1987), Permis de Tuer (1988) et Golden Eye (1995) et d’assister à la fois Timothy Dalton et Pierce Brosnan.

“Sans Rémy Julienne, James bond n’aurait pas existé”, a déclaré Roger Moore qui a incarné sept fois James Bond.

En 1998 et 2000 il travaille sur les deux premiers opus de Taxi. Un accident tragique sur le tournage de Taxi 2 causera la mort d’un caméraman, Rémy Julienne sera condamné à 18 mois de prison avec sursis et 13 000 euros d’amende, une peine annulée en 2012.
Il imagine pour le parc Walt Disney Studios à Paris une attraction-spectacle sur les coulisses des cascades de cinéma nommé Moteur … Action ! 

Un prix Rémy-Julienne est remis chaque année depuis 1999 lors du Festival du film d’aventures de Valenciennes à “un comédien capable d’aborder avec le même talent des rôles physiques et des personnages intimistes dans des films d’auteur“.

A lire aussi : Les épreuves de spécialité du bac 2021 annulées au profit du contrôle continu

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFranceInternational

Le fils d’Oussama Ben Laden trouve refuge en France

À la uneMédias

Les Marseillais secoués par un scandale de "sorcellerie"

À la uneMédias

Jarry à la tête de Game of Talents sur TF1

À la uneSéries Tv

Un homme d'honneur : TF1 lance sa série avec Kad Merad et Gérard Depardieu le 22 mars

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux