À la uneActualitéArt / ExpoCulture

Le mystère de l’écriture sur le tableau “Le Cri” enfin résolu

Le Musée national de Norvège a résolu un mystère vieux de plus de 100 ans. Après un examen par thermographie infrarouge, la conclusion est simple : seul le peintre de “Le Cri”, Edvard Munch, a pu écrire sur sa toile en 1893.

Le Musée national de la Norvège est catégorique : seul Edvard Munch peut être à l’origine de l’inscription ajoutée sur Le Cri, sa plus célèbre toile. Extrêmement compliquée à percevoir, ces annotations au crayon de bois dans le coin gauche en haut de la toile iconique ont longtemps alimenté un mystère autour de son auteur. Ces quelques mots en norvégien sont même devenus un symbole de l’angoisse existentielle. Jusqu’à ce jour, l’unique théorie expliquant cette inscription serait qu’un spectateur ayant détesté l’œuvre ait rajouté ces mots.

Une inscription pour faire face aux critiques

Lors de présentation à Oslo en 1895, l’œuvre, qui s’intitulait Kristiania, a reçu un grand nombre de critiques. Plusieurs interrogations sur la santé mentale de Edvard Munch ont donc conduit ce dernier à griffonner sur le tableau. Le musée le confirme. “L’écriture elle-même, ainsi que les événements qui se sont produits en 1895 lorsque Munch a montré le tableau en Norvège pour la première fois, pointent tous dans la même direction.” Considéré comme le père de l’expressionnisme, Edvard Munch est également célèbre pour son angoisse maladif. La mort prématurée de sa mère et de sa soeur l’ont notamment conduit à être momentanément placé dans un établissement psychiatrique.

À lire aussi : INTERVIEW – Toolate : “Mon but est de pointer du doigt la connerie humaine”

About author

Journaliste à VL Média
Related posts
À la uneSéries Tv

Les Simpson renouvelés pour une saison 33 et 34

À la uneFranceMédias

Des journalistes BFMTV et leurs consultants santé verbalisés dans un restaurant clandestin

À la uneÉtudiantFemmesFrance

Carrefour s’engage contre la précarité menstruelle

À la uneActualitéFrancePolitique

Gérald Darmanin annonce la dissolution de Génération identitaire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux