À la uneActualité

Le rappeur Ademo du groupe PNL jugé pour outrage, rébellion et usage de stupéfiants

Ademo de son vrai nom Tarik Andrieu comparaît ce mercredi devant le tribunal correction de Paris. Cela fait suite à une interpellation mouvementée en septembre dernier.

Habituellement, Ademo préfère se tenir à distance des médias. Mais cette fois, il ne pourra pas échapper à l’exposition médiatique dûe à son procès. A la 28ème chambre du tribunal correctionnel de Paris, Tarik Andrieu est jugé pour “usage de stupéfiants”, “outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique” et “rébellion” suite à son interpellation le 5 septembre dernier. Le prévenu n’est pas présent mais est représenté par ses avocats.

“Vous ne savez pas qui je suis”

Cet après-midi là, une patrouille de police circule dans le 14e arrondissement de Paris. L’artiste lui, est attablé avec des proches dans un café du quartier Alésia. Selon le procès verbal, consulté par le Parisien, les policiers auraient aperçu le rappeur en train de “préparer une cigarette de confection artisanale avec une forte odeur caractéristique de cannabis.” Les policiers tentent un contrôle mais le rappeur se montre immédiatement hostile envers eux. Selon les fonctionnaires, les propos de Tarik Andrieu étaient provocateurs. Il faisait de grands gestes avec les bras comme pour les interpeller pour un combat. Les policiers ont mis au sol le rappeur afin de le maîtriser avant de le menotter et de le placer en garde à vue.

“Vous ne savez pas qui je suis, vous avez de la chance d’être quatre, venez on va à l’abri, je fais des sports de combat et je vous prends un par un, comme des hommes”, aurait-il lancé, sous les yeux d’une dizaine de témoins.

Le musicien encourt une peine d’un an de prison

Selon les informations du Parisien, l’un des brigadiers de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de Paris (CS1 75) aurait déposé plainte contre l’artiste. La consommation de stupéfiants est punie d’une amende de 200 euros. Pour l’outrage et la rébellion, l’amende peut être plus lourde. Il encourt une peine d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

A lire aussi : Nouveau dérapage de Francis Lalanne sur le plateau de TPMP

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFranceInternational

Le fils d’Oussama Ben Laden trouve refuge en France

À la uneMédias

Les Marseillais secoués par un scandale de "sorcellerie"

À la uneMédias

Jarry à la tête de Game of Talents sur TF1

À la uneSéries Tv

Un homme d'honneur : TF1 lance sa série avec Kad Merad et Gérard Depardieu le 22 mars

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux