Filiale du Crédit Agricole, Locam est une société française spécialisée dans le financement locatif et le crédit-bail pour les entreprises depuis 1977. L’entreprise compte 280 collaborateurs répartis dans 18 agences partout en France.

Lorsqu’on tape le nom de l’entreprise sur internet, Locam n’a que des mauvaises notes et les avis négatifs sont nombreux…

Des clauses mystérieuses

On répète souvent qu’il faut lire attentivement les conditions et les clauses de n’importe quel contrat avant de le signer mais entre la théorie et la pratique il y a souvent un grand fossé. Certaines entreprises aiment se jouer de notre naïveté pour intégrer des clauses en tout petit. Parmi elle, Locam. Les internautes sont nombreux à déplorer la société sur internet depuis plusieurs années. Ils l’accusent notamment de continuer à prélever de l’argent alors que le contrat est terminé :

« J’avais un contrat avec Locam pour une durée de 60 mois, celui-ci s’est terminé au mois d’août 2018. Quand on travaille tous les jours la tête dans le guidon comment voulez-vous qu’au bout de 5 ans on se souvienne des clauses qui sont dans les contrats. Ils ont voulu me prélever sur mon compte j’ai appelé ma banque pour annuler et refuser tous les prélèvements. J’ai écrit un courrier en recommandé pour leurs expliquer que leurs conditions sont une grosse arnaque. Aujourd’hui je reçois des menaces par courrier, mise en demeure, des injonctions de payer, une requête au président du tribunal de commerce … »

« Je suis en colère car je me suis aperçu que Locam continuait à me prélever de l’argent alors que la date buttoir était terminée. Je n’ai reçu aucun courrier pour me prévenir de la reconduction de mon contrat et aujourd’hui je n’ai toujours pas de nouvelles. C’est inadmissible de profiter du travail des petits entrepreneurs ! Je vous envoie ma résiliation et je compte sur un peu de loyauté pour me rembourser les mois acquittés »

« Fuyez cette société, ils appliquent des tacites reconductions de deux ans à leurs client (clauses écrites en tout tout petit). Il faut boycotter cette société et leur maison mère, le Crédit Agricole qui cautionne ces pratiques »L

 

Mais comment est-ce possible ?

La société répond à tous les clients mécontents le même message :

« Bonjour, vous évoquez la reconduction d’un contrat sans être prévenu. Dans le cadre de la signature d’un contrat de financement entre professionnels, vous vous engagez sur une durée contractuelle clairement énoncée dans le contrat. Les conditions générales de ventes indiquent que ce contrat peut faire l’objet d’une tacite reconduction sans dénonciation de votre part auprès de nos services. »

La tacite reconduction est un terme de droit des contrats qui indique que l’accord passé entre les parties est reconductible automatiquement d’une période à une autre si aucune des parties ne manifeste sa volonté de rompre le contrat. Une clause tout à fait légal donc mais que Locam n’évoque jamais sauf quand vous êtes pris au piège bien entendu.

 

Lire aussi : Gilets jaunes : Édouard Philippe annonce un report des taxes sur le carburant