À la uneSportTennis

Open d’Australie : confinés, les joueurs et joueuses s’agacent

L’Open d’Australie n’a pas encore commencé que son organisation est déjà laborieuse. Confinés dans leur chambre d’hôtel, les inscrits au premier Grand Chelem de cette saison particulière perdent patience et le font savoir.

Le numéro un mondial a tapé du poing sur la table. Le serbe Novak Djokovic est arrivé à Melbourne il y a quelques jours pour y disputer son 16ème Open d’Australie. Le tournoi débutant le 8 février prochain (sous réserve de modification), l’attente est donc interminable pour certains joueurs, dont l’octuple vainqueur du Grand Chelem. Dans une lettre adressée à la direction de la compétition, Novak Djokovic a proposé des solutions pour rendre la vie de ses collègues, confinés dans leur chambre d’hôtel, plus facile. Il a ainsi demandé à ce que les participants puissent bénéficier de matériel d’entraînement et de fitness dans toutes les chambres. Dans sa requête, il a également souhaité que de la nourriture adaptée au régime alimentaire d’un sportif de haut niveau soit disponible. Le serbe a aussi souhaité qu’il existe une autorisation pour chaque joueur de voir son coach et son préparateur physique ou encore de placer le plus de joueurs possibles dans des maisons privées avec des courts de tennis.

“C’est un non ferme”

La réponse fut malheureusement sans appel.”C’est un non ferme” a annoncé la commissaire à la quarantaine de l’Etat de Victoria Emma Cassar. Le patron de l’Open d’Australie a quant à lui ajouté quelques précisions. “Nous avons été très clairs dès le début, c’est pourquoi nous avons regroupé les joueurs par contingents, il y avait toujours un risque que quelqu’un soit positif et doive passer 14 jours en quarantaine” explique-t-il. Les 72 joueurs confinés pour 15 jours encore sans autorisation de s’entraîner vont donc devoir patienter un moment avant de fouler à nouveau un court de tennis. De son côté, Novak Djokovic s’est attiré les foudres de la presse australienne. Lui et ses collègues de la balle jaune ont ainsi été qualifié de “pleurnichards du tennis” en Une.

Les participants s’adaptent comme ils le peuvent

Pas question de se tourner les pouces pour autant. Sur les réseaux sociaux, les inscrits à l’Open d’Australie ont partagé leurs innovantes alternatives pour s’entraîner. Une solution permettant de dédramatiser la situation complexe à laquelle les joueurs et joueuses font face. Yulia Putintseva a par exemple opté pour le matelas transformé en mur afin d’exercer son coup droit. Belinda Bencic préfère quant à elle travailler son revers avec une vue loin d’être désagréable. Enfin, le français Benoît Paire s’est fait plaisir en commandant un fast-food. Visiblement, le joueur célèbre pour son côté nonchalant aborde 2021 comme à son habitude.

À lire aussi : 2021, l’année pour dépasser les records de Roger Federer

About author

Journaliste à VL Média
Related posts
À la uneSéries Tv

Les mystérieuses cités d'or bientôt en spectacle musical au Théâtre des Variétés

À la uneFrance

Direct | Marseille : un homme armé d'un couteau interpellé près d'une école juive

À la uneSéries Tv

Ici tout commence : Christelle Reboul et Joseph Malerba rejoignent la série

À la uneFrance

Le finlandais Ari Huusela clôture la 9ème édition du Vendée Globe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux