À la uneActualitéBrèvesFrance

Paris : les prix des loyers s’envolent depuis la fin de l’encadrement

Selon l’association de consommateurs CLCV, qui a étudié à la loupe plus d’un millier d’annonces immobilières à Paris, moins d’une annonce de location immobilière sur deux respecte le loyer maximal autorisé.

6 mois après l’annulation par la justice, fin 2017, de l’encadrement des loyers à Paris comme prévu dans la loi Alur, les prix ont explosé dans la capitale. En analysant des milliers d’annonces immobilières, l’association de consommateurs est parvenue à la conclusion que plus d’un loyer sur deux est concerné.

L’an dernier, seuls quatre loyers sur dix dépassaient le montant prévu, la loi Alur n’ayant pas permis d’atteindre la perfection. Mais aujourd’hui, la situation a empiré et le nombre de loyers conformes a chuté : moins 13% en six mois. “Les propriétaires se sont sentis pousser des ailes”, décrypte Jean-Yves Mano, le président de la CLCV. “On voit des dépassements significatifs moyens de 1 530 euros par an et avec des cas extrêmes, dans le 20e arrondissement, en dépassement de 450 euros par mois, soit près de 5 400 euros par an. 60% des petits logements ont des loyers au-dessus de ce qui devrait être la règle.”

De même, les logements loués par le biais d’une agence étaient à 77% au bon tarif l’an dernier, ils sont 20% de moins cette année. Mais inutile de penser faire une bonne affaire en passant par les particuliers : moins de 40% des logements loués en direct bénéficient d’un loyer adéquat.

 

 

A Propos de l'auteur

Étudiant en science politique, explore l'Art et joue le dimanche à ses heures perdues.
Continuez votre lecture
À la uneActualitéCinémaCulture

Linda Hamilton est de retour pour Terminator Dark Fate

À la uneActualitéCinémaCultureFestival

Le Festival de Cannes s'invite à Rennes

À la uneActualitéFrance

Une île de déchets plastiques est visible au large de la Corse

À la uneActualitéCultureInsolitesociétéSociété

L'Etat de Washington a légalisé le compost humain

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux