Geneviève de Fontenay échange directement avec Emmanuel Macron par texto. A 86 ans, la dame au chapeau critique sévèrement le Président de la République qui… en redemande !

Geneviève de Fontenay serait-elle entrain de se reconvertir en conseillère politique ? L’ex-présidente du comité Miss France a un avis sur tout et le fait savoir jusqu’à l’Elysée ! Dans une interview au Journal du Centre, la dame au chapeau explique échanger presque quotidiennement avec le chef de l’Etat.

« J’en ai connu des présidents, mais c’est le premier qui m’a donné son portable qui n’a pas changé depuis son élection. Je l’appelle Emmanuel. J’évoque avec lui tous les sujets d’actualité, comme la taxe d’habitation, la non-taxation des gens les plus riches… » raconte l’ex-chaperonne des Miss France.

« Non, non continuez ! » lui demande Emmanuel Macron

En février 2017, Geneviève de Fontenay est au premier rang du meeting lyonnais d’Emmanuel Macron qui vient la saluer publiquement, devant les caméras. Mais c’est dans le TGV qu’ils font connaissance car ils se retrouvent « par hasard » dans la même voiture ! L’occasion pour Mme de Fontenay de faire des recommandations au futur chef de l’Etat, qui lui laisse son numéro.

Geneviève de Fontenay et Emmanuel Macron à Lyon en février 2017

Une fois élu, Geneviève de Fontenay est rapidement déçue. « C’était mon ami mais je le déteste maintenant, s’agace-t-elle dans Télé Loisirs fin 2017. Il est dans les pattes du Medef, du CAC 40, des banquiers. (…) Il va faire beaucoup de dégâts dans la France en précarité ». Geneviève de Fontenay milite pour rétablir l’ISF et taxer le CAC 40, supprimer le changement d’heure et invite le chef de l’Etat à faire un don personnel aux Restos du cœur…

Sermonné quotidiennement, Emmanuel Macron ne se montre pas agacé. Bien au contraire ! « Un jour, je lui ai proposé d’arrêter mes critiques. Il m’a dit : Non, non, continuez ! » révèle Geneviève de Fontenay, qui lui répète souvent « qu’il a une banque à la place du cœur ».

De Laguiller à Philippot, jusqu’au « gilets jaunes » 

A 86 ans, la reine-mère des Miss fait toujours usage de son célèbre franc-parler ! En politique, si elle se cherche encore – elle a soutenu aussi bien Arlette Laguiller que Florian Philippot – Geneviève de Fontenay défend ardemment les Gilets jaunes, « la seule opposition politique ». Pour elle, « il ne faut pas résumer leurs actions à cette minorité de casseurs ou d’antisémites. Ils décrédibilisent l’action de ces braves gens qui vivent avec peu de chose ».

Florian Philippot et Geneviève de Fontenay en conférence de presse

Après 18 semaines de mobilisation, Geneviève de Fontenay a voulu lancer quelque chose d’encore plus grand :  un parti politique 100% gilets jaunes ! « Il faudrait créer un parti politique : « Les démocrates républicains ». Je suis prête à en prendre la présidence » a-t-elle lancé avant de démentir dans la journée. « Mes propos ont été déformés. Je ne me lance pas en politique ! Je suis une citoyenne et j’ai simplement fait des suggestions ». 

Son dernier message à Emmanuel Macron concerne les débordements de samedi dernier sur les Champs-Élysées : « Bonsoir Emmanuel. Pour arrêter la violence, il faut arrêter les casseurs reconnaissables à leurs cagoules. Pourquoi ne sont-ils pas stoppés avant d’arriver  ? (…) Il y a un sérieux problème avec leur ministre ! (…) Geneviève, très inquiète ».

Des podiums de Miss France au Palais de l’Elysée, il n’y a qu’un… chapeau !

 

 

A LIRE AUSSI

Miss France : Geneviève de Fontenay liquide les archives du concours !

La nouvelle stratégie d’Emmanuel Macron pour reconstruire son image