À la uneÉtudiantSociétéVie Étudiante

UPEC: Les étudiants de Créteil se mobilisent contre leurs partiels en présentiel

Depuis lundi, les élèves de l’UPEC font blocus. Après des mois de cours à distance, les étudiants reviennent en présentiel pour passer leurs partiels. Incompréhension, détresse psychologique, crainte sanitaire… Ils demandent des aménagements. [Témoignage]

Aujourd’hui la réouverture des universités doit d’abord servir à nous retrouver entre étudiants et enseignants plutôt qu’à nous évaluer en présentiel“. Ce mardi matin, les étudiants de l’UPEC (Université Paris-Est Créteil), organisaient une seconde matinée de blocus . La promotion de licence 2 CB SVT a souhaité témoigner anonymement, pour éviter tout conflit avec l’administration.

Nous avons commencé notre blocus hier. Mais il n’a mené à rien. Aujourd’hui nous continuons. Le doyen nous a menacé de tous nous faire passer aux rattrapages. Après cela, 20 étudiants sur plus de 300 se sont rendus aux épreuves. La situation est difficile pour nous. Notre semestre n’a pas eu lieu dans des conditions normales. Ils ne prennent pas en compte l’état psychologique des étudiants qui est au plus bas. Certains ont évoqué des dépressions et des crises d’angoisse face à la situation. Pendant le confinement, nous n’avons reçu aucun résultat, ni de notre contrôle continu, ni de nos travaux pratiques. Depuis septembre, deux notes nous ont été communiquées. Nous n’avons eu aucun retour et maintenant nous devons passer nos partiels en présentiel, au risque de tous se contaminer. Car oui, certains étudiants atteints de la Covid-19 viennent en amphi pour éviter d’aller aux rattrapages“.

Trouver des solutions alternatives

Avec ce blocus, les étudiants espèrent se faire entendre et veulent arriver à un compromis avec l’administration. Ils demandent l’annulation des partiels en présentiel pour les tenir en distanciel. Ils souhaitent également la mise en place d’une “session balais”, pour permettre aux étudiants atteints de la Covid de passer leurs épreuves sans aller obligatoirement aux rattrapages. Leur détresse psychologique doit aussi être prise en considération. Les étudiants de l’UPEC attendent une “véritable politique tournée vers la jeunesse”. Pour étudier dans les meilleures conditions possibles, ils désirent la réouverture des universités en respectant les règles sanitaires : gel, masque, distanciation physique et un système de rotation, comme c’est le cas dans les lycées.

Après le premier blocus de lundi, l’administration ne s’était pas prononcée. Ce mardi après-midi, une nouvelle réunion se déroule avec le doyen, les vice-présidents et les étudiants délégués pour trouver une solution. Affaire à suivre pour les élèves de l’UPEC qui attendent beaucoup de cette réunion.

À lire aussi : La révolte des étudiants de la Sorbonne continue

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéCinémaCulture

Décès de Jean-Pierre Bacri : "C'était un homme merveilleux"

À la uneInternationalMode

Rihanna collabore avec la photographe Lorna Simpson pour le magazine Essence

À la uneInternationalSportSports d'hiver

Alpinisme : des népalais réussissent la 1ère ascension hivernale du K2!

À la uneActualitéBons PlansFranceSorties

Guide Michelin 2021 : Alexandre Mazzia seul chef 3 étoiles

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux