À la uneInternational

USA : Twitter supprime 70.000 comptes liés à mouvance pro-Trump QAnon

La plateforme continue une purge entamée vendredi avec le blocage définitif du compte du président Donald Trump. Cela fait suite aux évènements survenus au Capitole.

Twitter ne se laisse plus faire. Le réseau social a annoncé dans la nuit du 11 au 12 janvier avoir “suspendu de façon permanente” 70.000 comptes affiliés à la mouvance d’extrême droite QAnon. La plateforme veut les empêcher d’utiliser le réseau social à des fins violentes, comme lors des jours qui ont précédés l’invasion du Capitole.

«Ces comptes partageaient des contenus dangereux, associés à QAnon, à grande échelle. Ils étaient essentiellement consacrés à la propagation de ces théories du complot sur tout le service», a expliqué Twitter dans un communiqué. Le réseau social a précisé que certains indivdus possédaient plusieurs comptes. Les membres de QAnon sur Twitter sont accusés d’organiser et de préméditer des actions violentes. Pour justifier sa décision, Twitter a fait référence à des risques de violences futures. La cérémonie d’investiture de Joe Biden fait craindre de nouveaux débordements.

«Des plans pour de futures manifestations armées prolifèrent sur Twitter et ailleurs, y compris pour une deuxième attaque du Capitole le 17 janvier 2021″ selon le réseau social.

Les géants du numériques agissent

Twitter n’est pas le seul à agir sur sa plateforme. Dans la journée de lundi, Amazon a expulsé Parler de sa plateforme. Elle reproche à ce réseau social, très prisé des adeptes de QAnon, d’avoir laissé proliférer de multiples messages dits “problématiques” après l’assaut sur le Capitole.

Début octobre, Facebook avait supprimé de nombreux comptes à l’approche de la présidentielle américaine. Depuis l’invasion du Capitole, les plateformes ont décidé d’agir plus durement. Lundi, Facebook a déclaré qu’il ne lèverait pas la suspension du compte de Donald Trump. Le réseau social compte aussi retirer tous les messages où Donald Trump accuse les Démocrates de lui avoir volé l’élection.

QAnon, qu’est-ce que c’est ?

Née en 2017, QAnon est une mouvance conspirationniste pro-Trump. Pur produit d’Internet, le phénomène est basé sur la défiance des médias traditionnels et les théories du complot.

Tout a commencé le 28 octobre 2017 sur le forum de discussion 4chan. C’est là où sont apparus les premiers messages cryptiques. Un mystérieux individu a posté des messages en présentant Donald Trump comme un sauveur potentiel face aux antipatriotes tels que Hilary Clinton ou encore Barack Obama. Mais ce qui a tout enclenché c’est le pseudo de cet individu : “Q”, la lettre qui désigne le niveau d’habilitation secret défense aux Etats-Unis. Il n’en a pas fallu plus pour déclencher la rumeur que ce “Q” serait une taupe faisant partie du cercle rapproché de Donald Trump. L’individu aurait ensuite commencé à divulguer des bribes d’informations “top secret” sur les forums du dark web.

La communauté autour de ce mystérieux Q a adopté le nom de Qanon, la contraction de la lettre Q et de l’abréviation du mot anonymous. Le mouvement conspirationniste s’est ensuite répandu grâce à des “soldats numériques” jusqu’en Europe et en Australie. Issue du dark web, la mouvance ne se cache plus et s’affiche lors des meetings de Donald Trump et récemment au Capitole. Ils arborent des pancartes ou des vêtements avec la lettre Q. Certains chantent leur slogan : « Where we go one, we go all » («Où l’un de nous va, nous allons tous »).

A lire aussi :  Alice Nevers : la saison 18 était la dernière

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Culte | On a revu ... Star Trek The Next Generation, résurrection et réinvention d'un mythe

À la uneFrancePolitique

5 questions pour comprendre le Parquet National Financier

À la uneSéries Tv

Richard Burgi (The Sentinel) rejoint Les feux de l'amour

À la uneCulturePop & Geek

Le Comic Con 2021 de San Diego est annulé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux