À la uneActualitéInternational

Violences au Capitole : un policier est mort des suites de ses blessures

Un officier de police américain a succombé à ses blessures, deux jours après les violents affrontements qui ont eu lieu au Capitole.

Un communiqué de la police chargée de la sécurité du Congrès a indiqué le décès de Brian D. Sicknick, officier de police. Violemment frappé à de multiples reprises par des manifestants, le policier s’était effondré avant de perdre connaissance dans ses quartiers. Transféré dans un état grave dans un hôpital de la ville mercredi soir, il n’a pas survécu à ses blessures. L’officier était au service de la sécurité du Congrès américain depuis 12 ans. “L’ensemble de la police du Capitole présente ses condoléances à la famille et aux proches de Brian D. Sicknick”, précise le communiqué. Une enquête a été ouverte pour comprendre ce qui s’est passé. Jeudi soir, ses collègues se sont réunis pour lui rendre hommage.

Démission du chef de la police du Capitole

Steven Sund, le chef de la police du Capitole a présenté sa lettre de démission à ses supérieurs hiérarchiques. La lettre, ne mentionne pas la motif de la démission mais sera effective le 16 janvier. Depuis deux jours, Steven Sund est sous le feu des critiques. La police du Capitole a semblé inefficace, dans l’incapacité de contrôler la situation. De nombreuses voix ont réclamé son départ, dont celle de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des Représentants.

A lire aussi : Les États-Unis contre Facebook : le début de la guerre judiciaire

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Les mystérieuses cités d'or bientôt en spectacle musical au Théâtre des Variétés

À la uneFrance

Direct | Marseille : un homme armé d'un couteau interpellé près d'une école juive

À la uneSéries Tv

Ici tout commence : Christelle Reboul et Joseph Malerba rejoignent la série

À la uneFrance

Le finlandais Ari Huusela clôture la 9ème édition du Vendée Globe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux