À la uneActualitéFrance

Nordahl Lelandais avoue le meurtre d’Arthur Noyer

Lelandais

Nordahl Lelandais est une nouvelle fois passé aux aveux hier soir. L’ancien militaire est bien responsable de la mort d’Arthur Noyer. Il avait reconnu le meurtre de Maëlys il y a quelques semaines.

Une fois sur les lieux où les ossements d’Arthur Noyer avaient été retrouvés, Nordahl Lelandais ne pouvait plus mentir. Il s’est reconnu coupable de la disparition du jeune caporal. L’ancien maître-chien n’a cependant donné aucun détail aux enquêteurs, qui commencent à retracer son parcours et poursuivent les circonstances du meurtre.

Quels étaient les faits ?

Dans la nuit du 11 au 12 avril, Arthur Noyer, 24 ans, disparaît à Chambéry vers 4 heures du matin. Ce dernier devait rejoindre sa caserne, située à 5 kilomètres du centre-ville. 
Le lendemain, l’armée parle d’une disparition inquiétante, une enquête est ouverte. Un appel à témoins est lancé quelques jours plus tard. Arthur Noyer : 1,73 m, allure athlétique, cheveux courts, châtains, yeux couleur noisette.

Comment la trace de Lelandais a été retrouvée ?

 

Un crâne est retrouvé par un promeneur à Montmélian, à 15 kilomètres du lieu où le caporal aurait disparu, le 7 septembre 2017. Aucun rapprochement n’est fait avec l’affaire.
C’est la disparition de la petite Maëlys qui va faire éclater la vérité. Lorsque les enquêteurs soupçonnent Nordahl Lelandais d’avoir assassiné la fillette, ils découvrent que le téléphone de l’ancien militaire a borné au même endroit qu’Arthur Noyer, le jour où ce dernier n’a plus donné signe de vie. Une analyse prouve que le crâne retrouvé était bien celui d’Arthur Noyer le 18 décembre. Le 20, Nordahl Lelandais est mis en examen.

Comment Arthur Noyer est-il mort ?

Nordahl Lelandais n’a pas encore donné de précisions aux enquêteurs. Mais certaines pièces de la reconstitution ont déjà été avancées. Le tueur avait déjà admis avoir pris Arthur Noyer en stop, le 5 février dernier. Ces derniers sortaient alors de boîte de nuit. 
Grâce au bornage des portables, on sait désormais que le parcours des deux hommes est similaire. Leurs téléphones bornent aux mêmes endroits aux mêmes moments, de 23h48 à 3h41. La vitesse de déplacement d’Arthur Noyer prouve en effet qu’il se trouvait dans un transport motorisé.

Pourquoi l’aurait-il tué ? 

La aussi, peu d’informations. Mais c’est la piste d’un crime à motivation sexuelle qui est envisagée, d’ailleurs le caractère prémédité est aujourd’hui retenu dans l’assassinat d’Arthur Noyer.
Les enquêteurs ont établi que le suspect consultait des sites de rencontres pour bisexuels, mais également qu’il consultait des sites pédopornographiques.

L’hypothèse d’un tueur en série

Aujourd’hui les enquêteurs se penchent sur les autres disparitions inquiétantes qui pourraient toucher le meurtrier de Maëlys et d’Arthur Noyer. Tout d’abord Adrien Fiorello, dont le téléphone a borné à Chambéry, sans aucune explication. Lucas Tronche, 15 ans, disparu dans le Gard, dans un secteur que Nordahl Lelandais connaît parfaitement. 4 autres affaires de disparitions pourraient également se raccrocher à l’ancien militaire.

 

À LIRE AUSSI… Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais avoue avoir tué la fillette « involontairement »

Related posts
ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... Un gentleman à Moscou, conte mélancolique dans la Russie bolchevique

À la uneSportTennis

Qui sont les champions de tennis les plus vieux à avoir joué ?

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : "l'inconnu de la cave" est-il François Marci ?

ActualitéSéries TvVoyages

Plus belle la vie : c'est quoi le quartier du Panier qui a inspiré la série ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux