À la uneFaits DiversInternational

5 éléments pour comprendre…qui était le tueur en série Jeffrey Dahmer

En 1992, la justice condamne le tueur en série américain Jeffrey Dahmer à 957 ans de prison. Il aura avoué avoir assassiné 17 hommes entre 1978 et 1991. Celui que l’on surnommait « le cannibale de Milwaukee » mourra en prison deux après son incarcération, battu à mort par un autre détenu. C’est à l’occasion de la préparation de la série Monster : The Jeffrey Dahmer Story chez Netflix que nous avons décider de nous intéresser à son histoire.

Enfant, il disséquait des animaux

Jeffrey Lionel Dahmer naît le 21 mai 1960 à Milwaukee. Dés sa naissance, la vie de Jeffrey est perturbée puisque sa mère fait une dépression suite à son accouchement. Plus tard, quand il aura 8 ans, ses parents décideront de déménager dans l’Ohio. À cette époque, il aura très peu d’interaction sociale et commencera à se renfermer sur lui-même. C’est là qu’il commencera à avoir des activités macabres. Jeffrey passe ses journées à récupérer les cadavres d’animaux morts pour les disséquer ou les clouer à des troncs d’arbre. En 1977, un événement va se produire et n’arrangera pas la personnalité déjà très perturbée de Jeffrey, ses parents divorcent, il a alors 17 ans.

Alcoolique dés son adolescence

Jeffrey Dahmer commence à boire pendant son adolescence et possède constamment une bouteille d’alcool sur lui. Il devient rapidement alcoolique ce qui lui causera beaucoup de problèmes par la suite. Jeffrey rentre à l’université mais sera obligé de la quitter à cause son alcoolisme. Pour tenter de le remettre sur le droit chemin, son père l’obligera à entrer dans l’armée d’où il se fera renvoyer pour les mêmes raisons.

Premier meurtre à 18 ans

Jeffrey Dahmer continue de boire sans limite et il vivra ce qui sera sa première confrontation avec la justice. Un jour où il est ivre dans la rue, il se fera arrêté pour trouble à l’ordre public et état d’ébriété. Par la suite, il se fera de nouveau interpeller deux fois, en 1982 pour exhibition sexuelle et en 1986 pour s’être masturbé en public. Le 26 septembre 1988, il se fait arrêter pour avoir drogué et abusé sexuellement un enfant de 13 ans et sera condamné à 5 ans de prison avec sursis et un an dans un centre où il sera en semi-liberté.

My Friend Dahmer – 2017

Mais ce que la police ne sait pas encore à l’époque c’est que Jeffrey Dhamer a commit un acte bien plus grave des années plus tôt, en 1978. À l’époque, Dahmer a 18 ans et commet son premier meurtre. Ce jour là, Jeffrey ramène un auto-stoppeur, Stephen Hicks, chez lui où il n’y a personne, son père étant au travail et sa mère et son frère ayant quitté le domicile familial. Après avoir bu quelques bières, Stephen décide de partir ce qui ne va pas plaire à Jeffrey qui va le frapper à la tête et l’étrangler avec une haltère de 5 kg. Il l’emmènera par la suite dans une autre pièce pour le démembrer avant de l’enterrer dans le jardin.

Tueur en série

C’est neuf ans plus tard, en 1987, que la série de meurtres de Jeffrey Dahmer commencera. Cette fois, il tue sous le coup d’une impulsion Steven Tuomi, un jeune homme de 26 ans. Il tuera de nouveau deux autres personnes en 1988 et une en 1989. À cette période, son mode d’opération est d’emmener ses victimes dans des bars avant de les assassiner. Entre 1990 et 1991, il fera 7 nouvelles victimes, dont un le 27 mai 1991 qui aurait pu être évité. Un matin, deux personnes appellent le 911 après avoir retrouvé un jeune garçon âgé de 14 ans, Konerak Sinthasomphone, drogué et ensanglanté dans la rue. Il était alors poursuivit par son agresseur, Jeffrey Dahmer. Ce dernier expliquera à la police que le garçon a en réalité 19 ans et que c’est son compagnon. Les deux agents commettront alors une erreur en le laissant partir avec Konerak malgré les protestations des deux témoins. Le soir même, l’adolescent sera tué et démembré par Dahmer. La police apprendra plus tard que Konerak n’était autre que le frère cadet du jeune garçon de 13 ans qui avait été agressé par Dahmer en 1988. Durant l’été 1991, Jeffrey Dahmer tuera quelqu’un presque chaque semaine : Matt Turner le 30 juin, Jeremiah Weinberger le 5 juillet, Oliver Lacy le 12 juillet et Joseph Brandehoft le 19 juillet, dont il coupera la tête pour la conserver dans son réfrigérateur. Mais Jeffrey ira plus loin en opérant des expériences sur ses victimes encore vivantes, il leur injecte de l’eau bouillante ou de l’acide chlorhydrique pour espérer les transformer en Zombie.

Tueur assassiné

Tout s’arrêtera pour Jeffrey Dahmer le 22 juillet 1991. Il séquestre alors dans son appartement celui qui sera le seul à lui échapper, Tracy Edwards. Après avoir réussi à amadouer son agresseur, ce dernier parviendra à s’enfuir et à alerter une voiture de police. Les agents qui perquisitionneront le domicile de Dahmer feront de macabres découvertes : des têtes et des membres dans le réfrigérateur, un cœur dans le congélateur, des torses en décompositions dans des cuves d’acides, des crânes dans les tiroirs et des squelettes dans les placards.

En 1992, la justice condamne Jeffrey Dahmer à 957 jours de prison pour avoir tué 17 personnes. Il avoue tout et est incarcéré à la prison de portage.
Dahmer ne fera que deux ans de prison puisqu’il se fera frappé par un co-détenu avec le même objet avec lequel il avait commit son premier meurtre, une haltère. « le cannibale du Milwaukee » succombera à ses blessures dans l’ambulance qui l’emmenait à l’hôpital.

A lire aussi : 5 éléments pour comprendre… qui était Ted Bundy

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéBrèvesInternational

Une femelle rhinocéros meurt noyée après une tentative d'accouplement

À la uneActualitéInsoliteMusique

Nicki Minaj invitée à la Maison Blanche pour discuter sur la vaccination

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

#Anti2010 : pourquoi les élèves nés en 2010 sont moqués sur les réseaux sociaux ?

À la uneActualitéFemmesSexe

Les Françaises se masturbent de plus en plus depuis la crise du covid

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux