ActualitéCultureMusique

5 éléments pour comprendre…la vie de Tina Turner

Hier, le porte-parole de Tina Turner a annoncé la mort de la  ’Queen of Rock’n Roll’ .

La légende du Rock décède à l’âge de 83 ans. Hier, son communiqué de presse a indiqué « Tina Turner la ’Queen of Rock’n Roll’ est morte paisiblement chez elle à Küssnacht en Suisse à l’âge de 83 ans, des suites d’une longue maladie ». Relayé en premier lieu par Sky News, il poursuit en ajoutant « Avec elle, le monde perd une légende de la musique et une icône ». Aujourd’hui considérée comme l’une des plus grandes artistes de tous les temps, Anne Mae Bullock, de son vrai nom, a commencé sa carrière dans les années 1950, durant les premières années du rock and roll. 

Ses débuts avec Ike Turner

Dans les années 50, elle monte sur scène et prend le micro pendant l’entracte d’un concert D’Ike Turner. Impressionné par sa prestation, il lui propose alors de se joindre aux autres chanteurs des Kings of Rhythm, son groupe de rock. Il lui apprend à contrôler la puissance de sa voix et à travailler sa prestation scénique. En 1960, Anne Mae épouse le leader qui la rebaptise dans la foulée “Tina”, nom inspiré par une héroïne de bandes dessinées, Sheena, Queen of the Jungle. En 1960, « A Fool in love » signe leur premier succès. Mais rapidement, la chanteuse subit des violences de la part d’Ike. Il lui est même arrivé de battre Tina alors qu’elle était enceinte. Elle raconte « La torture a commencé et ne s’est jamais arrêtée. Mais pourtant j’avais de la peine pour lui ». Malgré les violences, leur collaboration continue. Après plusieurs titres comme « Proud Mary « (1970) ou encore « River deep mountain high » (1974) . 

YouTube video

Fin 1966, le duo fait la première partie des Rolling Stones ( l’année suivante, elle est la première artiste noire et la première femme artiste à faire la couverture du mythique magazine Rolling Stone). Fans, les Stones accueillent même une seconde fois le duo en 1969. Conscient du phénomène qu’est Tina, Ike Turner rebaptise le groupe The Ike & Tina Turner Revue. En 1970, ils reprennent le morceau composé par Creedence Clearwater Revival, « Proud Mary ». C’est finalement devenu l’un de leurs plus grands classiques. (Tina a d’ailleurs repris cette chanson avec Beyoncé lors du cinquantième anniversaire des Grammys Awards début 20).

En 1976, après une ultime sanglante dispute dans une voiture, elle met fin à sa relation avec Ike, c’est la fin de leur collaboration. Leur divorce a lieu deux ans plus tard. 

A lire aussi : 15 chansons incontournables de la carrière de Tina Turner

De sa traversée du désert à star de cinéma

Après son divorce, couverte de dettes, elle traverse une période compliquée rythmée par les spectacles de cabaret au Caesars Palace de Las Vegas et les émissions de télé qu’elle enchaîne. De plus, ses troisième (Rough,1978) et quatrième albums solos (Love Explosion, 1979) sont des échecs. Cependant la chanteuse n’a jamais baissé les bras. Elle avait même confié au Figaro : «Quand j’ai quitté Ike, j’avais un peu de monnaie dans mes poches, une carte de carburant pour ma voiture, et aucun projet. Mais j’étais alors plus heureuse que je ne l’avais été depuis des années. J’ai adoré cette indépendance. Je me suis mise à croire en moi, et à me persuader que tout allait bien se passer pour moi. Et… cela a été le cas !»

En 1985 elle est relancée notamment grâce à Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre, où elle Incarne Aunty Entity. Elle interprète même 2 chansons de la bande originale du film, dont “We don’t need another hero”.  En 1993, on l’aperçoit aussi dans le film Last Action Hero où elle apparaît aux côtés d’Arnold Schwarzenegger. 

YouTube video

La nouvelle Rock Star 

Dans les années 80, elle enchaîne les albums et les tournées et devient  la « Queen of Rock & Roll ». En 1984, elle sort son l’album culte « Private Dancer » avec le single roi de toute sa carrière, « What’s Love got to do with it ». Elle enchaîne ensuite avec un featuring avec David Bowie, leur titre « Tonight » est un carton. Avec de nombreux succès comme “Typical Male” ou “We don’t need another hero” mentionné plus haut, elle remporte au total six Grammy Awards. 
En 1985 elle participe à l’enregistrement du tube caritatif We Are the World, avec le collectif USA For Africa, regroupant les plus grandes vedettes du moment, dont le roi de la Pop Michael Jackson. Sa carrière explose à l’international avec des tubes comme « Let’s Stay Together » ou « What’s Love ». 

Icône absolue 

Tina Turner est depuis considérée comme un véritable monument de la musique, elle détient par ailleurs, le record du plus grand concert payant pour un artiste solo (Rio de Janeiro 1988, avec plus de 184 000 spectateurs). La même année, la chanteuse fait son entrée dans le livre des records. En 1993, sa vie même été transposée dans un biopic “Tina” ,inspirée de son autobiographie de 1961 intitulée I, Tina : My Life Story . Elément notoire de sa carrière, en 1975, elle prête même sa puissance vocale à la partition de Bono et The Edge, du groupe U2 et participe au générique de Golden Eye, le 17e James Bond.

YouTube video

Parmi les artistes qu’elle a inspiré, Beyoncé et Jay Z, qui lui dédient leur titre “Drunk in love” pour les violences dont elle a été victime pendant 16 ans. (Tina avait d’ailleurs repris « Proud Mary » avec Beyoncé lors du cinquantième anniversaire des Grammys Awards dans les années 2000).

Hier, la Maison Blanche lui a d’ailleurs rendu hommage en pleine conférence de presse. La porte parole de la Maison Blanche a déclaré qu’elle était une « icône » et que son décès était une « perte immense ».

YouTube video

Sa fin de carrière

En 2008, a 70 ans et après une première tournée d’adieu (2000), elle tire définitivement sa révérence scénique. Elle prend par la suite sa retraite dans sa maison de Kusnacht, près de Zurich auprès de son second mari, le producteur allemand Erwin Bach. A partir de 2010 elle développe plusieurs problèmes de santé. Par la suite, elle perd ses deux fils Raymond Craig Turner et Ronnie Turner, en 2018 et 2022.

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéFranceMédias

Qui est Keiona, la drag queen candidate de Danse avec les stars ?

ActualitéSéries Tv

On a revu le pilote ... de Tonnerre Mécanique (1985)

ActualitéSéries Tv

Plus belle la vie : dans quelles séries a-t-on pu voir Delphine Chanéac ?

ActualitéCinéma

5 raisons d'aller voir "Maison de retraite 2" au cinéma

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux