À la uneSéries Tv

Vu à la télé : Feed The Beast, une recette qui prend son temps

Clyde Phillips (Dexter) est de retour aux fourneaux pour une série culinaire, Feed the beast, avec le duo David Schwimmer-Jim Sturgess. Le premier épisode présenté au dernier Festival Séries Mania et diffusé le 5 juin dernier sur AMC nous a-t-il mis l’eau à la bouche ou la recette ne prend-elle pas ?

Les séries médicales, policières ou judiciaires, on connait. Chaque année de nouveaux shows prennent ces terrains de jeu et y développent leurs intrigues. Avec la multiplication des programmes culinaires à la télévision, ce n’était qu’une question de temps avant que ce domaine ne soit à son tour  investi par les séries télé. Il est même surprenant que si peu de créateurs s’y soient déjà frottés. Clyde Phillips, showrunner de Dexter et de Nurse Jackie, plante le décor de sa nouvelle série Feed The Beast dans ce milieu si télégénique de la restauration en y mettant en scène deux amis qui vont ouvrir un restaurant dans le Bronx afin de rembourser leurs dettes et de repartir sur de nouvelles bases. L’une des particularités de la série est également d’être un thriller puisque Dion, cuisinier de son état (Jim Sturgess) sort de prison et se retrouve avec la mafia aux trousses alors qu’il leur doit une forte somme. Tommy (David Schwimmer), est lui sommelier et père célibataire et a un penchant prononcé pour la bouteille.

Remake de la série danoise Bankerot, Feed The Beast présente un duo tourmenté à l’image des personnages chers à Clyde Phillips et leurs failles sont habilement exploitées pour provoquer l’intérêt et l’empathie du téléspectateur. Alternance de scènes où les deux amis se confrontent à leur rêve déçu et à leurs aspirations qui vont inéluctablement se rejoindre puis à des séquences où nos sens sont mis en éveil par la mise en images des recettes de Dion, ce premier épisode est plutôt efficace, même si rien n’est vraiment surprenant ou original. Pour le moment tout cela semble même un brin convenu, mais, de la caractérisation de ses personnages à la mise en place d’un fil rouge qui pourrait parfaitement nous tenir en haleine, il serait malhonnête de dire que l’on s’ennuie.

Me regarde pas comme ça, on dirait que tu vas me manger !

Me regarde pas comme ça, on dirait que tu vas me manger !

David Schwimmer, icône de la pop-culture depuis son rôle de Ross Geller dans Friends, n’a pas encore trouvé de personnage marquant pour faire oublier ne serait-ce qu’un peu cette étiquette. Si on l’a vu début 2016 dans la formidable American Crime Story où il est d’ailleurs excellent, il trouve dans le personnage de Tommy, les prémices d’un rôle où il fait preuve de nuances et d’intensité ce qui est très prometteur. Face à lui, Jim Sturgess est plus basique dans son jeu, plus outrancier voire parfois à la limite d’un cabotinage qui dessert son personnage alors qu’il est lui aussi censé être en proie à ses démons. On pourra en outre reprocher deux caractères dissemblables mais un poil trop manichéens entre le gars toujours dans les emmerdes et insouciant et le père de famille sombre mais responsable et pondéré.

Je vais brûler toutes les poêles, j’aime pas l’accessoiriste

Je vais brûler toutes les poêles, j’aime pas l’accessoiriste

Certes Feed The Beast est difficile à juger sur la seule base de ce premier épisode agréable et rythmé mais manquant singulièrement de chair pour convaincre totalement. Si les dialogues font mouche, que la mise en images est de bonne facture et que tout s’agence au mieux, il manque encore la vraie patte d’auteur que Clyde Phillips est tout à fait capable d’apposer sur ses créations. Poursuivons la découverte de la carte et on pourra sans doute trouver dans la série de quoi satisfaire nos appétits gloutons. Faute de mieux, il nous restera à ronger notre os.

Note de l’épisode 1: 6/10
Scénario: 5/10
Casting: 6/10
On y revient? 6/10

Crédit: AMC

Related posts
À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

À la uneActualitéSociétéSociété

Près de 63 000 expulsés en France au cours de l’année

À la uneCinéma

Bob l'éponge, le film : découvrez la bande annonce de Éponge en eaux troubles

À la uneActualitéNon classé

Le salon du made in France vu par ses exposants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux