À la uneActualitéFrance

Acheter Charlie Hebdo aujourd’hui, et ensuite ?

Ce matin, le numéro des « survivants » de Charlie Hebdo sortait dans les kiosques, une semaine après le drame et l’attentat terroriste qui a visé la rédaction. Un numéro tiré à trois puis cinq millions d’exemplaires, que les gens se sont arrachés.

La caricature de Cabu, « Le Beauf » n’aura jamais été aussi représentative qu’aujourd’hui. Des centaines de milliers de Français qui se battent à l’ouverture des Kiosques, tel le premier jour des soldes, pour acheter le nouveau Charlie Hebdo, prêts à le payer deux fois plus cher s’il le faut (il y a même des exemplaires à 100.000.000 euros sur internet…).

Beaucoup de gens qui vont acheter Charlie sans l’avoir jamais lu auparavant, et qui ne le liront sûrement pas. Il sera fièrement posé sur la cheminée, tel, la récompense d’avoir soutenu un slogan et d’avoir manifesté dimanche en se disant « Je Suis Charlie », histoire de boucler la boucle d’une semaine de mobilisation où ils se sont senti Charlie « parce que c’est horrible ce que les islamistes ont fait ». Non. Se sentir Charlie, ce n’est pas faire ce que certains des 3 millions de lecteurs cette semaine de l’hebdo ont fait aujourd’hui. C’est quotidien.

Pointer à 5h devant un kiosque pour acheter Charlie Hebdo, cette semaine, ne fera pas de vous des gens biens, ni des défenseurs de la liberté d’expression. Mais acheter Charlie Hebdo aujourd’hui, la semaine prochaine et le reste du temps, oui. Charlie Hebdo ou un autre journal, satirique ou non. Personnellement, mon marchand de journaux avait encore des Charlie ce matin, vous me direz que je suis chanceux. Mais je ne l’ai pas acheté, bien que ce journal me fasse rire, réfléchir, avec l’affection et la compassion que je ressens pour l’ensemble de la rédaction, je ne suis pas un habituel lecteur de Charlie. Je lis le Canard Enchainé (qui sort le même jour, avec une ligne éditoriale proche et des collaborateurs communs) où travaillait Cabu par exemple, et où l’hommage que j’ai pu y trouver à l’intérieur ce matin m’a plu et fait rire. Bien sûr que je vais lire l’édition de Charlie Hebdo de cette semaine, mais je ne me battrais pas pour en avoir un exemplaire, à moi, pour en être fier.  Acheter Charlie Hebdo aujourd’hui, car il y a eu un attentat, c’est le dernier acte d’une semaine de mobilisation. Et après ? C’est recommencé avec les mêmes discours divisant ? « Les médias sont des menteurs, la politique, c’est magouille et compagnie, il y a trop d’Arabes, de noirs et de roms dans notre pays« . Donc c’est ça la manière de défendre la liberté de la presse en France ? Acheter un journal pour se sentir bien personnellement de dire à ses copains « je l’ai eu moi ». Ben non… Défendre Charlie, c’est continuer à s’exprimer librement, à tolérer que des personnes publiques caricaturent une cause qui vous fait rire ou qui vous tient à cœur. Continuer à lire les journaux que vous souhaitez, sans que les autres vous le reprochent. Tout simplement continuer à être libre de s’exprimer, sans obliger l’autre à boire ces paroles et sans obliger l’autre à nous croire impérativement. Être Charlie, pour moi, pour la presse, pour la France, c’est à vie. C’est toujours pouvoir dire ce que je pense dans un article, une émission, une discussion, que ça plaise ou non, tant que je n’oblige personne qui n’est pas d’accord avec moi à écouter et affirmer ce que je dis.

Je Suis Charlie et je le serais toujours, en espérant, et même en étant certains que vous aussi, si vous souhaitez que la liberté de la presse et d’expression continue à vivre. Alors oui, acheter Charlie cette semaine si vous en avez envie. Mais pour faire honneur à la rédaction, continuez avant tout de vivre, de vous exprimer, et de rigoler, c’est le plus bel hommage à rendre aux personnes tombés sous les balles de l’anti-liberté d’expression, et à la France.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternational

D'où vient le slogan "All Eyes on Rafah" ?

ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

ActualitéSportTennis

5 champions ou championnes de tennis qui n’ont jamais gagné Roland-Garros

À la uneFranceMédias

Inès Reg : pourquoi le tournage d'un unitaire pour TF1 a été suspendu ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux