ActualitéCulture

Deux aquarelles du Petit Prince vendues pour plus de 500 000 euros

Deux aquarelles du Petit Prince vendues pour plus de 500 000 euros

500 000 euros pour deux illustrations de l’œuvre de Saint-Exupéry, c’est la somme déboursée hier lors d’une vente aux enchères. Une nouvelle preuve de l’attractivité du Petit Prince.

 

Publié en 1943, ce conte poétique et philosophique est l’œuvre la plus connue d’Antoine de Saint-Exupéry. L’œuvre a été traduite en 270 langues, a fait l’objet de plus de 1.300 éditions et compte plus de 145 millions de lecteurs. Le Petit Prince est le deuxième ouvrage le plus traduit au monde après la Bible.

 

Un demi-million pour deux illustrations originales

Les passionnés de Saint-Exupéry et du Petit Prince avaient donc rendez-vous à la maison de vente aux enchères Artcurial. Situé dans le 8ème arrondissement de Paris, l’établissement organisait une nouvelle vente autour de cette œuvre. L’année dernière, une autre aquarelle originale du conte universel avait en effet été adjugée pour 133.000 euros.

Hier, ce sont donc deux nouvelles aquarelles qui étaient à l’honneur. La première représente le Petit Prince assis sur une chaise et contemplant un soleil qui disparaît de l’horizon derrière des fleurs et des joncs. Estimée entre 110.000 et 140.000 euros, l’aquarelle a finalement été vendue pour 294.000 euros.

Quant à la seconde, elle est partie pour 226 000 euros alors qu’elle était initialement estimée entre 92.000 et 110.000 euros. Celle-ci représentait cette fois le Petit Prince allongé sur le ventre dans un jardin de roses. Les deux œuvres avaient été réalisées au cours de l’année 1942, quelques mois avant la sortie du Petit Prince.

 

La popularité du Petit Prince ne faiblit pas

Issues de la succession de l’épouse de l’écrivain, ces deux aquarelles ont donc été acquises par des acheteurs européens. Pour la maison Artcurial, cette vente témoigne de la ferveur sans fin pour Le Petit Prince de Saint-Exupéry.

En plus de ces deux aquarelles, une suite de onze dessins préparatoires légendés par Saint-Exupéry lui-même ont été vendus pour 104.000 euros. L’ensemble était d’ailleurs estimé entre 80.000 et 100.000 euros. Enfin, une des dernières lettres de l’écrivain, destinée à un de ses amis, a été vendue 18.200 euros.

Cette suite de dessins, à l’encre brune et crayon noir, provenait du fonds de Silvia Hamilton, l’amie de cœur d’Antoine de Saint-Exupéry, rencontrée à New York. L’aviateur les avait confiés à Hamilton avant son départ pour rejoindre l’Afrique du Nord en 1943. Pilote émérite pendant la Seconde Guerre mondiale, l’auteur avait mystérieusement disparu le 31 juillet 1944.

 

 

A lire aussi >> Le téléphone d’Adolf Hitler a été vendu aux enchères

Related posts
À la uneActualitéFranceInternationalSociété

BLACK LIVES MATTER : le combat qui divise

CultureMusique

"L'enfant", le monde décalé de son premier EP

À la uneActualitéEnvironnement

Nous ingérons l'équivalent d'une carte de crédit par semaine de plastique

À la uneCulture

Qu'est ce que le despotisme éclairé ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux