À la uneActualité

Attaque de militaires au Louvre: une agression “à caractère terroriste”

Un homme a agressé à la machette une patrouille de quatre militaires dans le Carrousel du Louvre. Après avoir tenté de maitriser le suspect, les militaires ont ouvert le feu, blessant l’agresseur à l’abdomen. Un militaire a été blessé à la tête et emmené à l’hôpital.

Une attaque “à caractère terroriste” selon le premier ministre Bernard Cazeneuve. Ce matin aux alentours de 10h, un homme a agressé une patrouille de 4 militaires dans le Carrousel du Louvre, un espace commercial situé entre le Louvre et la rue de Rivoli. Alors que les militaires patrouillaient dans le cadre de l’opération Sentinelle, un homme portant deux sacs à dos a voulu pénétrer dans la galerie commerciale. Lorsque les officiers de la patrouille ont demandé à l’agresseur d’ouvrir ses sacs pour en vérifier le contenu, ce dernier a sorti une machette et porté un coup à l’un d’eux. D’après le ministère de l’intérieur, les militaires ont alors essayé de maitriser l’assaillant, avant d’ouvrir le feu et de le toucher à 5 reprises. Selon une source policière rapportée par l’AFP, il aurait crié “Allahou Akbar” pendant l’attaque.

Aucune information sur l’identité de l’agresseur

L’agresseur n’a pour l’instant pas été identifié. Après avoir été neutralisé par la patrouille de militaire, il a rapidement été pris en charge par les pompiers. Selon le ministère de l’intérieur, l’homme a été gravement touché à l’abdomen et son pronostic vital est engagé. En déplacement en Normandie, le premier ministre Bernard Cazeneuve a annoncé qu’il s’agissait “visiblement d’une attaque à caractère terroriste”. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour “tentatives d’assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle”.

Des visiteurs confinés à l’intérieur et les alentours du Louvre bloqués

Un périmètre de sécurité a immédiatement été établi et les visiteurs ont été confinés “dans des parties du Louvre sécurisées”.

De nombreux touristes sont restés confinés calmement a l’intérieur, tandis que les élèves de l’école du Louvre ont rapidement été évacués, créant “des mouvements de panique dans la bibliothèque”. Carlos, 50 ans et plombier au Louvre, n’a pour sa part pas été prévenu de la situation. “On nous a juste indiqué que nous serions confinés dans le bâtiment jusqu’à midi, sans nous donner d’explication. J’ai continué à travailler comme si de rien n’était”. Un autre employé d’un restaurant de la galerie expliquait “qu’on lui avait donné sa journée” et que le Louvre ne rouvrirait “sans doute pas aujourd’hui”. À 14H, la totalité des visiteurs étaient évacuées.

Les alentours du Louvre ont également été bloqués, notamment le métro et les routes adjacentes. La circulation a maintenant repris et a station “Palais Royal Musée du Louvre” a été rouverte.

Les militaires salués pour leur sang-froid

Ce matin dans un communiqué, François Hollande a salué “le courage et la détermination dont ont fait preuve les militaires”.

La maire de Paris Anne Hidalgo s’est également rendu sur place aux alentours de midi pour féliciter “l’extrême réactivité et efficacité des forces de police”.

Le ministre de l’intérieur Bruno Le Roux a aussi félicité les militaires “pour leur sang-froid et leur professionnalisme qui ont permis de neutraliser immédiatement l’individu armé”.

Donald Trump a réagi à l’attaque du Louvre sur twitter

De son côté, le président des Etats-Unis Donald Trump a rapidement réagi après cette nouvelle attaque “à caractère terroriste”. “Un nouveau terroriste islamique radical vient d’attaquer le musée du Louvre à Paris. Des touristes ont été enfermés. La France à nouveau sous tension. Ouvrez les yeux.”

 

Related posts
À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... le lancement de American Horror Story 1984

ActualitéCultureSéries Tv

Les « vraies » Winx débarquent sur Netflix

À la uneActualitéCultureMusique

Le rappeur Zola en prison aux Etats-Unis ?

À la uneActualitéEconomieFranceInsoliteSociétéSorties

Rondelle de citron facturée : les parisiens l’ont en travers de la gorge

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux