ActualitéEconomieSociété

Baisser son chauffage d’un degré, ça change quoi ?

Dans sa démarche de sobriété énergétique, l’État se démène pour inciter les français à faire baisser leur consommation. Avec l’hiver qui approche, qu’en est-il du chauffage ?

A partir du 23 Septembre, la ville de Paris éteindra dès 22h les lumières de l’Hôtel de ville, de la tour Saint Jacques, des musées municipaux et des mairies d’arrondissements. Anne Hidalgo appelle les propriétaires de monuments privés à faire de même, si possible sur tout le territoire. L’éclairage des rues sera quant à lui maintenu pour des raisons de sécurité. Néanmoins, l’intensité de l’éclairage sera diminuée.

Depuis la coupure du gaz russe, les grandes entreprises et les infrastructures de l’État français s’allient pour diminuer leurs dépenses énergétiques. Lundi dernier E.M a ainsi appelé les français à baisser leur consommation de chauffage « La chose la plus efficace à faire, c’est d’essayer de se caler sur une référence de chauffage, dès qu’il commencera à faire froid, autour de 19°C dans la pièce pour maintenir la température ambiante ». Avant de poursuivre : « Si on fait ce petit effort collectif, alors le pays pourra atteindre assez spontanément ses objectifs de sobriété ».

Baisser le chauffage, une économie sur la facture

Cette directive est en réalité inscrite depuis 1978 dans le code de l’énergie, elle prévaut pour les logements et locaux d’entreprises. En théorie, les contrevenants risquent une amende de 1.500 euros. Cependant, à notre échelle, quels avantages avons-nous en diminuant le chauffage ?

Selon l’Ademe, baisser son chauffage d’un degré c’est 7 à 8 % d’économie sur la facture. Ce qui n’est pas négligeable quand on sait que le chauffage représente plus de la moitié de la consommation énergétique d’un foyer (66% pour un chauffage électrique). De plus, baisser son chauffage d’un degré permet de soutenir l’indépendance énergétique européenne, une façon de faire tête aux sanctions du président Vladimir Poutine. 

Alternatives aux passoires thermiques

De nombreux logements en France sont mal isolés. Il y en aurait environ plus de 7 millions dans l’hexagone, correspondant à plus de 20% du parc immobilier français. Ce phénomène pousse les ménages à augmenter leur consommation de chauffage (gaz, électrique, fuel). Toutefois, certains gestes simples permettent de diminuer nettement notre consommation. Baisser le chauffage à 8°C pendant nos périodes d’absence, veiller à une bonne ventilation et à fermer nos fenêtres et volets la nuit pour préserver la chaleur, ou encore installer un thermostat d’ambiance qui régule notre consommation.

A lire aussi : 5 raisons de porter une doudoune chauffante

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Hartley cœur à vif, nouvelle version de la série des années 90

ActualitéFranceSociété

5 éléments pour comprendre … l’affaire Péchier 

ActualitéFranceSociété

Quelles sont les 5 meilleures villes étudiantes de France ?

ActualitéCinémaInsolite

Quand des mamies découvrent le film d’horreur “Smile”

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux