À la uneActualitéFootSport

Ballon d'or : France Football met un terme à son partenariat avec la FIFA

L’hebdomadaire français du football a confirmé la fin de son partenariat avec la grande instance internationale concernant le ballon d’or. Désormais, seuls les journalistes seront invités à élire le meilleur joueur de l’année. 

La FIFA décernera désormais son propre prix

Créateur du trophée en 1956, France Football s’associait à la FIFA dans l’organisation du Ballon d’Or depuis 2010. Le meilleur joueur de l’année était alors élu par des journalistes, mais également des capitaines et sélectionneurs d’équipes nationales. Il ne sera plus question de cela lors de la prochaine édition, l’organisation ayant décidé de ne pas renouveler le partenariat . A présent, les journalistes seront seuls décisionnaires. « L’accord contractuel entre la FIFA et France Football arrivait à échéance en janvier dernier. Nous avons prévenu France football début août que le contrat ne serait pas renouvelé » a annoncé la Fédération internationale de Football. Une information relayée puis officialisée par France Football ce vendredi.

Ce changement entraînera l’entrée en vigueur de nouvelles récompenses attribuées par la FIFA indépendamment de France Football. La Fédération compte donc créer ses propres prix pour récompenser les meilleurs joueurs et joueuses. Si le nom et les critères d’attribution de ces prix n’ont pas été révélés, on sait qu’il s’ajouteront aux prix UEFA remis à la fin du mois d’août. « Les détails sur le nom de ces prix et le lieu et la date où ils seront remis seront annoncés plus tard », a prévenu la FIFA.

Les journalistes retrouvent leur souveraineté dans l’attribution du Ballon d’Or

C’est un retour aux sources pour la prestigieuse reconnaissance qui n’était initialement décerné qu’à un collège de journalistes. Depuis 1956, ces derniers élisaient alors le meilleur joueur européen en Europe. C’est à partir de 1995 que la récompense concernera également les joueurs de toutes nationalités évoluant sur le continent. Il faudra attendre 2007 pour pouvoir glorifier le meilleur joueur du monde, quelque soit sa nationalité ou le championnat dans lequel il joue. C’est ainsi que Pelé n’a jamais reçu le ballon d’or à l’époque où il performait sous le maillot auriverde. Après l’intégration de capitaines et sélectionneurs d’équipes nationales dans le jury, les journalistes retrouvent leur souveraineté.

Cette évolution est le moyen de mettre un terme aux polémiques autour de la composition du jury. Pour beaucoup, l’issue des votes pouvait être tout à fait différente si les juges n’étaient composés que de journalistes. C’est notamment le cas de Michel Platini, pour qui la succession presque habituelle de la récompense entre Ronaldo et Messi n’est pas toujours justifiée. Le triple titulaire du « Saint Graal » avait notamment contesté la troisième place de Ribéry en 2014. « J’ai suivi le Ballon d’Or pendant 50 ans. On s’apercevait que les joueurs comme Paolo Rossi, qui a été Ballon d’Or en 1982, l’ont été parce qu’ils avaient fait une belle saison. D’ailleurs France football a bien spécifié que si les journalistes avaient été les seuls à voter, c’est Franck Ribéry qui l’aurait eu. » Rendez-vous lors de la prochaine cérémonie de remise du Ballon d’Or pour confirmer (ou pas) la thèse de « Platoche ».

Marius Bocquet

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

À la uneMédias

Goldorak XperienZ : Dorothée de retour au Grand Rex

À la uneFrancePolitique

Violence des jeunes : quelles sont les annonces de Gabriel Attal ?

À la uneMédias

Danse avec les stars : il en dit quoi Black M de la polémique ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux