ÉtudiantPartenairesVie Étudiante

BDE : Comment s’organise la vie étudiante à l’École de Psychologues Praticiens ?

À quoi ressemblent les coulisses de la vie étudiante dans une école de psychologie ? 
VL. s’est faufilé dans les coulisses de la vie associative de l’École de Psychologues Praticiens pour mieux comprendre comment études riment avec épanouissement personnel au sein de cet établissement qui dispose de deux campus, à Paris et à Lyon.

Premier élément pour bien comprendre l’esprit associatif de cette école, les locaux des BDE. À Paris comme à Lyon, les étudiants disposent d’espaces dédiés. Cela leur permet de profiter d’une vie associative riche et d’organiser leurs événements. “On vient souvent dans les locaux associatifs pendant nos pauses, confie une étudiante de 2e année. Il s’y passe toujours quelque chose.”

Pour piloter cette vie associative, l’école dispose de deux bureaux des étudiants, BDE, l’un à Paris, l’autre à Lyon. Leurs objectifs ? Proposer tout au long de l’année des activités en tous genres : soirées festives, courses solidaires, semaines d’intégration, et accompagnement de la vingtaine d’autres associations sur les campus. La particularité de cette année ? Le retour de grands événements en présentiel après une période calme en raison  des confinements et des couvre-feux successifs. À la manœuvre cette année, Jade Lévèque, étudiante de l’école et présidente du BDE Psyllenium. Elle détaille son engagement. “Si j’ai décidé de prendre la tête du BDE, c’est, avant tout, parce que j’avais le désir de participer à la vie étudiante, confie-t-elle. Proposer des activités, réfléchir à de nouvelles manières de souder les promos. Et puis, le poste de présidente me correspondait assez bien : je suis d’un naturel plutôt organisé et j’ai l’œil toujours un peu partout.”

Mais au-delà de l’opérationnel , la jeune étudiante retire beaucoup de bienfaits de cette expérience associative. “On apprend à travailler en équipe, à se challenger et surtout on acquiert des réflexes et des méthodes qui nous seront bien utiles pour notre future carrière professionnelle”, poursuit-elle.

La nouveauté depuis la rentrée ; la création d’un pôle “take care.” Son objectif ? Prendre soin des étudiants tout au long de l’année. “C’est vrai qu’après la période étrange que nous avons vécue pendant le COVID, il fallait redoubler d’effort pour réintéresser les étudiants aux activités associatives, détaille-t-elle. L’idée de ce pôle c’est de proposer tout au long de l’année des activités qui créent de la cohésion, comme des séances de jogging entre étudiants” explique notre étudiante.

Du côté de l’administration, on voit d’un très bon œil cette pratique associative. “Les activités associatives sont tout aussi importantes dans la construction du parcours des étudiants que les cours et les stages qu’ils effectuent, explique Renaud Martellon, secrétaire général de l’établissement. C’est l’occasion pour eux de se découvrir et d’apprendre à travailler en équipe. C’est très formateur !

Une vie associative dynamique, des étudiants enjoués et passionnés et une rigueur dans le travail ; ce sont autant d’atouts clés qui font de l’École de Psychologues Praticiens une école qui diffère des facs de psychologie. Les élèves de terminale passionnés par le cursus de psychologie y trouveront, ainsi, un épanouissement intellectuel mais également social.

Vous retrouvez l’intégralité de l’interview de Jade Lévêque, Présidente du BDE sortant Psyllenium, dans la vidéo ci-dessous :  

YouTube video
About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
Étudiant

Le rôle crucial du traducteur juré dans les procédures légales : tout ce que vous devez savoir

À la uneÉtudiant

Être un jeune dans le monde du travail en 2024, ça veut dire quoi ?

À la uneÉtudiantPolitique

C’est quoi cette mission confiée à Miss France par le Premier Ministre ?

À la uneÉtudiantFranceRégions

Rendre possible les études pour les bacheliers des petites villes !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux