ActualitéFootSport

Before Ligue 1 : Gazelec et Bastia, Puissance Corsica

Radio VL continue son Before Ligue 1 ! Aujourd’hui, zoom sur la région la plus représentée dans le football professionnel français, la Corse, avec Bastia et le petit poucet, le Gazelec Ajaccio.

Gazelec : l’inconnu qui veut se faire connaitre

Mi-juin, VIIIème arrondissement de la capitale. Nos equipes, en partenariat avec But!, ont rendez vous avec un personnage de la ville d’Ajaccio. François Tagliaglioli, dit Fanfan, est un supporter historique du Gazelec. Il en a même été le Président d’honneur à vie. Aujourd’hui, il est le Président tout court. Sourire aux lèvres, détendu, Fanfan n’a plus rien à perdre, il est en Ligue 1. Après une saison héroique en Ligue 2, le club corse est monté dans l’élite. “Si vous m’aviez proposé de finir maintenu en D2 lors de la 1ère journée, j’aurais signé tout de suite” dit-il. Et voila que dans deux petites semaines, le Gaz ira à Troyes pour la premiére journée de Ligue 1, pour y jouer son tout premier match de l’histoire.

Beaucoup de gens ne connaissent pas le Gazelec, car les Ajacciens ont toujours vécu dans l’ombre de l’ACA, l’autre club de la ville, qui a squatté la L1 pendant des années. Pourtant, le premier club corse à avoir brillé, c’est le Gazelec. Meilleure équipe amateur des années 60, le GFC avait les armes pour devenir un club pro, et rentrer dans les clubs incontournables du foot français. Ils n’ont pas voulu de ce statut à l’époque et ont mis des décennies à l’atteindre par la suite. “Je ne sais pas pourquoi on a pas voulu devenir pro à l’époque, mais cette incroyable décision a forgée une réputation au Gaz. On ne peut que nous respecter pour ça” dit Fanfan.

Le Mezzavia a une nouvelle tribune nommée "Fanfan"

Le Mezzavia a une nouvelle tribune nommée “Fanfan”

Aujourd’hui, le Président Tagliaglioli et ses hommes sont les plus heureux du monde d’être en Ligue 1, en témoigne la magnifique scène de joie lors de la montée. Cette derniére a été acquise grâce à des joueurs d’expériences (Brechet, Pujol, Ducourtioux) mêlé à des jeunes pousses. Pas question donc de changer une équipe qui gagne. Le mercato a donc été calme jusqu’à présent, quelques prêts venant de Ligue 1, peu de départs notables. Avec de très loin le plus petit budget de l’élite, le Gaz doit faire avec les moyens du bord pour construire son équipe et son épopée. “On fait pleinement confiance à Thierry Laurey pour ça” explique le Président. Le technicien du Gaz n’aura pas trop de contraintes cette saison, de la part de ses dirigeants. “Si le soir de la 38ème journée on reste en Ligue 1, on fera une fête énorme, ce sera inimaginable vu nos moyens“.

Ducourtioux est le capitaine du Gazelec

Ducourtioux est le capitaine du Gazelec

Le joueur clef : David Ducourtioux

On se souvient du Ducourtioux de Valenciennes, imperturbable porteur d’eau, toujours à fond pour son équipe. Rassurez-vous, il n’a pas changé, et on vous lance le paris qu’il fera une belle saison en Ligue 1.

La recrue : Djokovic

On ne connait pas vraiment le joueur, mais avec un nom pareil, il ne peut que briller sur gazon.

L’espoir : Ibrahim Sylla

Prêté par Toulouse, le jeune Guinéen a tout pour brillé dans un club qui veut sa réputation dans l’élite. Quoi de mieux pour ce bambin de 21 ans qui se fera bouger par son coach national, Luis Fernandez, s’il n’est pas à la hauteur.

Trois questions à François Tagliaglioli

32-finale-CDF-GFCOA-TFC-1-0-074-e1385854657636

Avez-vous cru à cette Ligue 1 durant ces années ?

On a ramé en CFA pendant des années, sans budgets, sans joueurs… On luttait pour aller en National, on était content d’y arriver. Après on a fait l’ascenseur en Ligue 2, et on a réussi à se maintenir. On a cru à la montée en Ligue 1 sans croire qu’on pourrait y arriver. Et puis après la victoire contre Ajaccio, à l’extérieur (2-1), on est restait sur le podium. Aujourd’hui on est en Ligue 1, au dépend de club comme Nancy ou Dijon, c’est magnifique !

Un joueur de Ligue 1 que vous souhaiteriez avoir ?

Cavani, Ibrahimovic, Lacazette, ce sont des joueurs extraordinaires. Mais si il n’y en avait qu’un… Gignac (avant qu’il rejoigne les Tigres) ! Car il a le tempérament pour jouer au Gazélec, c’est un battant, j’aime bien ce joueur. Il a quand même été l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1. Je vais peut-être l’appeler, il pourrait nous assurer le maintient. (rires)

Quelles relations entretenez-vous avec le Sporting Bastia ?

On a de très bons rapports avec tous les clubs Corses. Là encore il y a une rivalité sportive. Mais on entretient de très bon. Le Président du Sporting m’a appelé pour me féliciter de notre montée en Ligue 1, ce soir de victoire que j’ai vécu comme le plus beau moment de ma vie.

Bastia : passer le printemps

Bastia sort d’une bonne saison, voir très bonne. Les Corses étaient quasiment condamnée à finir en Ligue 2 quand Makelele a été limogé en début de saison derniére. D’autant que l’affaire Brandao avait fait coulé beaucoup d’encre. Mais finalement, l’arrivée de Ghislain Printant a donnée un grand bol d’air frais aux ambitions corses. Et les hôtes de Furianni ont impréssioné, surtout en Coupe de la LIgue, où ils ont atteint le stade de France et toute la mascarade que l’on connait. Bastia a été solide, ils ont même battu le PSG (4-2) en Ligue 1, au terme d’un match héroique. Car les Bastiais ont la hargne à l’image de leur coach, et peuvent toujours suprendre, surtout à domicile.

4a683

Cette intersaison fait pourtant peur. Bastia a tout d’abord flirté avec la Ligue 2 à cause de comptes qui n’ont pas transcendé la DNCG. Mais finalement, le club a du vendre son maitre à joueur, Ryad Boudebouz, à Montpellier. Aprés Thauvin (en 2013), Khazri (en 2014), c’est un nouveau pion essentiel du milieu qui quitte le navire cette saison. D’habitude, les Corses ont survécu à ces départs de joueurs importants. Mais cette année, ils sont beaucoup trop nombreux. Du gardien Aréola au Légendaire Djibril Cissé, Bastia a perdu une dizaine de joueurs (la moitié de titulaire) et n’en a recruté que deux. Dur pour les Corses d’envisager la saison prochaine sereinement, reste à savoir si le mental des joueurs corses sera aussi puissant que l’amour du maillot pour les aider à se surpasser.

Le joueur clef : le Public

Assez étrange comme choix ? Mais l’homogénéité de l’équipe ne permet pas de dégager un homme. En revanche, le public, lui, est toujours à fond. Et tant qu’il sera là, Bastia vivra.

Kamano est un des espoirs de la saison

Kamano est un des espoirs de la saison

L’espoir : Kamano

Née le jour de la fête du travail, François Kamano est un bosseur. Pour sa premiére saison dans l’élite, François Kamano n’a pas déçu, joueur agée de moins de 19 ans le plus prolifique en Europe (5 buts, 4 passes). Rapide et vif, il a le don de prendre les défenses de vitesse sur le côté et attire déjà l’œil de bon club. À suivre…

Retrouvez l’ensemble du before Ligue 1 ici !

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéPolitique

A quoi sert le Conseil Constitutionnel ?

À la uneActualitéMusique

5 moments importants dans la carrière de Meat Loaf

À la uneActualitéSanté

Assouplissement des restrictions : quand va-t-on pouvoir revivre normalement ?

À la uneFranceSportSports d'hiver

10 règles à suivre pour skier en toute sécurité

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux