À la uneActualitésociété

Billet : Julien Lepers évincé de QPUC ? Ah je dis non !

C’était vers le début des années 2000. J’avais 5 ou 6 ans, et je commence à regarder cette émission qu’est “Questions pour un champion”. À l’époque, c’est plus pour les décors et la verve de l’animateur Julien Lepers que pour les questions. Mais qu’importe, mon amour pour ce jeu est né.

2013, à peine la majorité atteinte je vais jouer à la télé. Jouer au jeu qui m’a marqué pendant toute mon enfance, wow. De sacrés souvenirs. J’y retourne deux ans après. Bilan : deux défaites en face-à-face. Des dictionnaires, une tablette vite hors service et un PC pour personnes âgées. Pas d’argent, mais de sacrés souvenirs. Ceux d’une émission emblématique du PAF, d’un animateur toujours de bonne humeur, autour de qui tourne l’émission. C’est une sorte de Soleil, et les candidats ses planètes. “Oh oui oui oui” ! Il nous irradie de sa bonne humeur et de sa bonne humour depuis des années. 27 exactement.

Alors, ce lundi 14 décembre, un mois après que QPUC ait fêté ses 27 ans, j’apprends par Télé Star que Julien Lepers serait évincé de la présentation de l’émission. Voilà plusieurs fois que la rumeur prend forme. À chaque fois, c’était un feu de paille. Mais là, les médias s’enflamment. Toujours au conditionnel. Je commence à avoir sacrément peur. Je le partage avec des amis joueurs de QPUC, dans la grande majorité inquiets pour la survie de l’émission.

Car oui, QPUC, ce n’est pas que du lundi au samedi à l’heure de l’apéro sur France 3. Peu de chances que masse d’apéros se passent devant QPUC, c’était pour l’image. Plus de 180 clubs font vivre le jeu partout en France, en Belgique et en Suisse. Et même jusqu’en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie. Toute la francophonie joue à QPUC. Des tournois permettent de tester ses connaissances comme à la télé, avec une couverture médiatique plus ou moins sérieuse. Ce sont 180 associations qui travaillent d’arrache-pied pour faire vivre le jeu. Le pérenniser.

Pourtant, Delphine Ernotte, nouvelle présidente de France Télévisions, ne semble en avoir cure. Déjà une première fois menaçante envers l’émission, la voilà qui repart de l’avant pour mener la vie dure aux buzzers. Elle voudrait, selon Télé Star, une présentation plus jeune et plus féminine. Des castings seraient en cours. Je serais très curieux de connaître les critères de casting. Car franchement, Mme Ernotte, quand vous rendrez-vous compte que Julien Lepers est irremplaçable ? Que malgré les moqueries ambiantes, Juju est indissociable de QPUC ?

La mort télévisuelle de Julien Lepers, c’est la mort à petit feu de l’émission, croyez-moi. Et la mort de l’émission, c’est l’atrophie sévère de la vie associative qui gravite autour du programme. Avez-vous vraiment envie, Mme Ernotte, de tuer ainsi des dizaines d’associations ? Si Julien Lepers, 66 ans, doit s’en aller, car il n’est pas immortel, c’est à lui d’en décider. Et si ce jour arrive, tous les fidèles (et infidèles) de l’émission respecteront sa décision. 

qpuc

About author

Rédacteur en chef adjoint du pôle Rédaction | Correspondant Côte d'Azur
Related posts
À la uneBrèves

Uber lance Uber Pet pour voyage avec son animal de compagnie

À la uneActualité

Université de Cergy : Un formulaire pour détecter la radicalisation fait polémique

À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : Rudi Garcia, nouvel entraîneur de l'OL

À la uneActualitéFormule 1Sport

Grand Prix du Japon : Mercedes de nouveau sur le toit du monde !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux