À la uneActualitéInternational

Billets de cent mille milliards de dollars et 231 000 000% d’inflation : le Zimbabwe abandonne (enfin) le dollar local

La Banque centrale du Zimbabwe (RBZ) a fixé au 15 juin la date de début de la démonétisation du dollar zimbabwéen (ZWD), un processus qui s’achèvera fin septembre. Le Zimbabwe avait mis en place en 2008 un système de devises multiples, reposant principalement sur le dollar américain, le rand sud-africain et le pula zimbabwéen, pour enrayer une hyperinflation qui s’élevait, selon les chiffres officiels, à 231 000 000%.

Le gouverneur de la RBZ, John Mangudya, a donc déclaré ce jeudi aux journalistes que tous les versements en espèces seraient exonérés de frais bancaires et de taxes permettant ainsi aux zimbabwéens d’obtenir 5 dollars américains (USD) en échange de 175 quadrillion, ou 175 000 trillion, de dollars zimbabwéens (ZWD) …

UNE MONNAIE ABANDONNÉE DEPUIS 2009

Taux d'inflation au Zimbabwe

Taux d’inflation au Zimbabwe

Le gouvernement avait abandonné le dollar zimbabwéen, en avril 2009, les zimbabwéens préférant le dollar américain ou le rand sud-africain pour leurs dépenses quotidiennes. Mais le gouvernement n’avait pas mis en place jusqu’à maintenant de plan pour retirer officiellement cette monnaie, de sorte que les Zimbabwéens conservaient chez eux ou en banque beaucoup de capitaux inutilisés.

Dans le cadre de ce programme de démonétisation, les comptes bancaires d’un solde de zéro à 175 trillions de ZWD seront remboursés contre un montant de 5 USD, tandis que ceux de plus de 175 trillions de ZWD seront remboursés selon le taux de change officiel de 1 USD pour 35 trillions de ZWD.

UNE SITUATION INTENABLE, DÛ A LA POLITIQUE DU PRÉSIDENT ROBERT MUGABE

L’hyperinflation, qui a atteint un pic de 489 000 000 000 % en septembre 2008, qu’à connu le Zimbabwe s’explique par la saisie des terres des fermiers blancs par le gouvernement entre 2000 et 2003 dans le cadre d’une réforme agraire. Cette décision du président Mugabe fut très controversée, notamment à cause des violences qui ont accompagné ces expropriations et qui le sentiment que cette décision symbolise une revanche des noirs après des décennies de ségrégation. Mais malheureusement, cette saisie a ruiné la confiance des investisseurs étrangers, provoqué la chute les exportations et entraîné une crise bancaire.

Ainsi, le Zimbabwe est passé d’une croissance moyenne de 4 % par an dans les années 1990 à une récession continue entre 2001 et 2009. L’hyperinflation n’est pas la seule conséquence de cette politique économique car, aujourd’hui, plus de 80 % des zimbabwéens sont au chômage et ne vivent plus que de petits boulots. On espère que cette décision d’abandonner définitivement le ZWD pourra permettre à ce pays d’Afrique australe d’augmenter ses réserves de devises mais aussi de pousser le gouvernement de Mugabe à mettre en place une meilleure politique fiscale et de renforcer le secteur financier.

 

Related posts
À la uneBrèvesMusiqueSéries Tv

Le monde de demain : Arte va lancer une série sur les débuts de NTM

À la uneTurf

Arc Trials : ultimes préparatoires pour le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... La part du soupçon, avec Kad Merad (TF1)

À la uneTout Pour Réussir

Grégoire Potton : « Le foot et la politique sont de vraies addictions ! »

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux