À la uneActualitéCulture

Billy Paul, interprète de « Me and Mrs. Jones », est mort

Le chanteur américain, Billy Paul, connu pour son hit « Me and Mrs. Jones », est décédé cette nuit aux États-Unis, a annoncé son agente, Beverly Gay, à l’agence Associated Press (AP). Il était atteint d’un cancer du pancréas.

« C’est avec le cœur lourd que nous avons le regret de vous annoncer que Billy est décédé aujourd’hui à son domicile après une grave maladie« , c’est ce que nous déclare un communiqué publié sur le site internet de Billy Paul. La star de la scène soul s’est éteinte chez elle hier, à Blackwood, dans le New Jersey des suites d’un cancer du pancréas.

De son vrai nom, Paul Williams, est né à Philadelphie. Véritable fief de la soul music, Billy Paul a été plongé dès son plus jeune âge dans cet univers. Il débuta sa carrière à l’âge de 12 ans en participant à des émissions de radio. Il s’est même créé un style unique en mêlant jazz, pop et rhythm’n’blues. Sa notoriété locale s’est vite répandue dans le pays entier, ce qui l’a conduit à se produire avec des légendes tels Charlie Parker, Nina Simone ou encore Miles Davis.

We got a thing… going on…

Billy Paul a connu la gloire particulièrement en 1972 lorsque son morceau, Me and Mrs. Jones est sorti.  Ce titre s’est vendu à plus de deux millions d’exemplaires et lui vaudra un Grammy Award. Cette chanson, qui racontait une aventure extra-conjugale, sera par la suite reprise par certains artistes, dont le duo pop Hall and Oates et Michael Buble.

Mais à la suite d’une décision qui allait se révéler commercialement désastreuse, Billy Paul n’enchaîna pas avec une autre chanson du même genre mais avec Am I Black Enough For You? («Est-ce que je suis assez noir pour vous?»), morceau funky qui portait allusion au mouvement du Black Power. «Cette chanson est en avance sur son temps», déclarera l’artiste des années plus tard, en 2009. «À présent elle est très, très populaire. Elle a rattrapé l’époque – maintenant nous avons un président noir», a-t-il ajouté, faisant référence à Barack Obama.

Cette figure du rhythm’n blues, qui a cessé d’enregistrer en 1989, avait disparu des radars et prenait une retraite paisible tout en donnant quelques rares concerts. Sa mélodie romantique marquera à jamais la musique.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : vers un changement de taille à la rentrée ?

À la uneCultureSociété

Metoo : et maintenant au tour d'Edouard Baer ?

À la uneSéries Tv

Est-ce que Candice Renoir va revenir sur France 2 ?

À la uneMédias

Quel est ce changement majeur dans la prochaine saison de Fort Boyard ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux