À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Ce qu’il faut retenir de la lettre d’Emmanuel Macron

Dans sa lettre adressée aux Français, le président de la République a proposé d’encadrer le débat national qui se tiendra vendredi soir. L’objectif ? Trouver des réponses aux trentaines de questions posées.

Plusieurs thèmes sont mis en avant dans cette lettre comme les impôts, l’organisation de l’État, la fiscalité et l’immigration. Le Président reste intransigeant face au rétablissement de l’impôt sur la fortune mais laisse néanmoins la porte ouverte concernant le référendum d’initiative citoyenne.

« Je souhaite que le plus grand nombre de Français puisse participer » a indiqué Emmanuel Macron

Les impôts

Deux questions essentielles seront à l’honneur dimanche soir concernant les impôts.

  • Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ?
  • Quels impôts faut-il à vos yeux baisser ?

Une question manque à l’appel, celle sur l’ISF, un problème qui persiste depuis sa suppression. Emmanuel Macron ne veut  rien entendre à ce sujet.

Les services publics

  • Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires ?
  • Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ?
  • À l’inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?

Organisation de l’État

  • Y a-t-il trop d’échelons administratifs ou de niveaux de collectivités locales ? Faut-il renforcer la décentralisation et donner plus de pouvoir de décision et d’action au plus près des citoyens ? À quels niveaux et pour quels services ?
  • Comment voudriez-vous que l’État soit organisé et comment peut-il améliorer son action ? Faut-il revoir le fonctionnement de l’administration et comment ?
  • Comment l’État et les collectivités locales peuvent-ils s’améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté et que proposez-vous ?

Démocratie et institutions

Aussi bien pour les élections présidentielles que pour les Européennes, le taux d’absentéisme ne cesse d’augmenter. Alors l’une des questions principales de ce thème est de rendre le vote obligatoire, une autre étant celle de reconnaître le vote blanc.

Immigration

  • En matière d’immigration, une fois nos obligations en matière d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?
  • Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Malgré une liste de questions qui reste assez complète, cette initiative n’est pas perçue du meilleur œil par l’opposition, notamment par un député de la France insoumise.

Ou encore de Benoît Hamon

SOS racisme a notamment réagi face aux questions concernant l’immigration en publiant un communiqué de presse sur le compte twitter de l’association : « Nous n’accepterons pas que les immigrés et leurs enfants soient les boucs émissaires que le pouvoir a choisis pour détourner l’attention de sa politique fiscale injuste. » Pour cette organisation, cette lettre contient de nombreux sous-entendus énonçant le fait « que nous accueillions trop d’immigrés et que ces derniers et leurs enfants n’étaient pas suffisamment « intégrés ».

Le Grand débat national sera animé par deux Ministres, Sébastien Lecornu, Ministre chargé des Collectivités Territoriales et Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition Écologique et Solidarité.

Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... The Kominsky method, vieillir avec humour.

À la uneÉtudiant

Le Parlement des Etudiants :une immersion en politique

À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

À la uneActualitéSociétéSociété

Près de 63 000 expulsés en France au cours de l’année

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux