ActualitéHistoireInternational

C’était en 1972… la prise d’otage des Jeux Olympiques de Munich

récit prise d'otage commando palestien Septembre Noir JO Jeux Olympiques Munich 1972

Ce jeudi 5 septembre, soit 50 ans jour pour jour après les faits, l’Allemagne rend une nouvelle fois hommage aux victimes de la prise d’otage lors des Jeux Olympiques de Munich.

Nous sommes le 5 septembre 1972. Alors que l’Allemagne tente encore de renforcer ces liens avec les autres pays après la Seconde Guerre mondiale, les Jeux Olympiques battent leur plein à Munich sous le signe de « la paix et de la joie », afin de tenter d’effacer le triste souvenir de ceux de Berlin (1936) organisés sous l’ère hitlérienne. Quand soudainement, à l’aube du 11ème jour de compétition, l’horreur vient frapper la ville de plein fouet…

YouTube video

Cette nuit-là, sur les coups de 4h30 du matin, des membres d’un commando palestinien baptisé « Septembre Noir » escaladent les clôtures de sécurité et réussissent à s’introduire dans l’enceinte du village olympique. Masqués de foulards noirs et armés jusqu’aux dents, huit hommes se dirigent tout droit vers la délégation israélienne en se faisant passer pour des athlètes.

Pour pénétrer dans l’immeuble, deux personnes sont abattues en tentant d’empêcher l’assaut. Neufs autres sont prises en otage. Les terroristes demandent alors la libération de plus de 200 Palestiniens emprisonnés en Israël en échange de la vie des otages. Le hic ? Israël ne veut se soumettre à aucune négociation. N’étant pas formées à ce genre de situation, les forces de l’ordre allemandes encerclent le bâtiment tandis que de leur côté, les JO continuent. Ils seront arrêtés seulement 12 heures après le début de l’attaque.

Le 6 septembre au soir, après des heures de discussion, l’Allemagne fait finalement mine d’accepter l’escorte des terroristes ainsi que des otages par hélicoptère vers l’Égypte. Mais une fois sur le tarmac de l’aérodrome de Fürstenfeldbruck, les assaillants vont rapidement se rendre compte qu’ils se sont faits prendre au piège. En effet, à bord d’un troisième hélicoptère, cinq snipers sont positionnés et à peine le commando arrivé, une longue fusillade éclate. La prise d’otage se conclut tristement vers 0h30 par la mort des neufs otages, de cinq terroristes et d’un policier allemand. Un lourd bilan pour lequel le chef de l’État allemand, Frank-Walter Steinmeier, s’est encore excusé à l’occasion des 50 ans du massacre.

À lire aussi : C’était le 14 juillet 2016… l’attentat sur la Promenade des Anglais à Nice

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
ActualitéSociété

3 successions de stars qui se terminent mal

ActualitéFranceMédias

Qui est Keiona, la drag queen candidate de Danse avec les stars ?

ActualitéSéries Tv

On a revu le pilote ... de Tonnerre Mécanique (1985)

ActualitéSéries Tv

Plus belle la vie : dans quelles séries a-t-on pu voir Delphine Chanéac ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux