Depuis le 27 septembre 2018, Cristiano Ronaldo est au coeur d’un scandale.  Accusé d’avoir violé en 2009 une Américaine de 34 ans, Kathryn Mayorga. Des accusations qui mettent la fin de carrière du joueur portugais en danger…

L’ancienne modèle a porté plainte contre le célèbre joueur, des faits qui remontent à 2009. Cristiano l’aurait violé « analement » dans un hôtel à Las Vegas, après une soirée. La jeune femme assure que le joueur « lui aurait versé 375 000 dollars (323 000 euros) pour acheter son silence« , selon France Info. L’avocat du joueur évoque lui, une relation, « complètement consentie« .

Cristiano Ronaldo : Accusé de viol, sa carrière en péril . (crédit : Giphy)

Lors des faits, Kathryn Mayorga avait déjà dénoncé les faits aux autorités ce qui avait entrainé un examen médical. Elle n’avait cependant, pas cité explicitement l’identité de Cristiano, évoquant « un joueur de football célèbre. ».

Le 3 octobre dernier, Cristiano Ronaldo est sorti du silence sur son compte Twitter :

« Je nie fermement les accusations émises contre moi. Le viol est un crime abominable qui va à l’encontre de tout ce que je suis et ce en quoi je crois » et « je refuse de nourrir le spectacle médiatique créé par des personnes cherchant à se promouvoir à mes dépens » pour conclure avec un second tweet « ma conscience claire me permettra ainsi d’attendre avec tranquillité les résultats de toutes les enquêtes. ».

Selon Jean-François Brocard, économiste du sport au Centre de Droit et d’Économie du Sport à Limoges, cela « peut remettre en cause la fin de sa carrière« , son club, la Juventus du Turin, le soutient mais les sponsors commencent à s’interroger et n’ont pas forcément envie de ternir leur image…

À lire aussi : Ronaldo condamné à de la prison