À la uneActualitéFrance

Clairvaux: action du personnel contre la fermeture annoncée de la prison

Les agents pénitenciers de Clairvaux revendiquent leur colère. Après l’annonce de la fermeture de la maison centrale, les employés sont montés au créneau ce lundi pour dénoncer une clôture injuste, qui concernerait un millier d’emplois.

Depuis ce matin 7 heures, plusieurs dizaines d’agents pénitenciers filtrent le trafic routier de la centrale. Des banderoles « non à la fermeture » et « Urvoas m’a tué » ornent les grilles et des pneus en flammes obscurcissent l’entrée. Les forces de polices sont présentes, a indiqué la préfecture de l’Aube, mais n’ont toujours pas reçu l’ordre d’intervenir. La contestation fait suite à la fermeture de la prison annoncée fin avril dernier. « On est complètement catastrophés, anéantis. Clairvaux est l’emblème des prisons françaises, c’est mythique« , s’est exclamé Frédéric Stoll, délégué régional FO pénitentiaire, et opposé à la fermeture annoncée de la prison auboise.

« La prison n’est absolument pas vétuste, comme le prétend l’État. On va la faire visiter dans la journée au directeur de son cabinet et à l’administration pénitentiaire« , assure Frédéric Stoll. Selon le syndicaliste, outre les 200 agents du personnel pénitencier inquiets pour leur avenir, ce sont « 1.000 emplois qui sont directement concernés » en cas de fermeture de la centrale d’arrêt. Une nouvelle action est d’ores et déjà prévue demain, ainsi qu’une manifestation à Bar-sur-Aube samedi.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

ActualitéFaits Divers

Disparition d’OJ Simpson : c’est quoi cette affaire de meurtre pour laquelle il fut condamné ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux