À la uneActualitéInsolite

High There: quand la consommation de cannabis facilite les rencontres

L’Américain Todd Mitchem vient de créer une nouvelle application pour faire des rencontres. Une application dont un des principaux critères est la consommation de cannabis.

On connaissant les sites de rencontre comme Meetic ou Attractiveworld, ou les applications pour smartphone telles que Tinder ou Happn pour lesquelles il suffit de s’inscrire et remplir quelques informations banales (nom, prénom, âge, sexe…).

Pour High There, application android développée par un américain du Colorado, il faut renseigner son niveau de consommation de cannabis, la manière préférée de consommer (dans une pipe, dans un joint, vaporisé ou dans des space cakes) et même préciser l’origine de l’herbe, si elle a été cultivée en plein air ou sous des lampes. Enfin, il est possible d’indiquer l’état dans lequel on est après avoir fumé (détendu, surexcité, ou au contraire sans énergie).

Cette application a pour objectif de “matcher” les utilisateurs qui ont une consommation similaire d’après le site Mashable de manière que “qui restent dans leur canapé comme des loques [après avoir fumé] ne soient pas couplés avec ceux qui en retirent une grande énergie”.

Grace à High There, fumer un joint facilite les rencontres amoureuses !

Grace à High There, fumer un joint facilite les rencontres amoureuses !

Sa copine l’a largué pour sa consommation de cannabis, il crée une application fondée sur cette consommation.

Todd Mitchem a eu l’idée de créer cette application après s’être fait largué par sa copine lorsqu’elle a appris qu’il fumait des joints. Il a expliqué au site Mashable que le nom de l’application, High There, avait été choisie en référence à la signification de “high” qui, dans un anglais familier veut dire “défoncé”, et “hi there”, qui d’une façon familière et amicale de se saluer veut dire “salut toi !”.

En revanche, si cette application permet de faire des rencontres amoureux entre des individus qui consomment et ressentent les mêmes effets, High There a aussi pour but de faire entrer en contact les consommateurs avec des personnes recommandant des dispensaires locaux. Elle n’est donc disponible que dans les 23 Etats américains qui ont autorisé l’usage médical de marijuana comme le Colorado.Todd Mitchem a aussi expliqué au site américain qu’en plus des utilités précitées ci-dessus, cette nouvelle application permettait aussi d’échanger des astuces pour gérer la consommation de ce stupéfiant.

Après avoir brisé le tabou autour de la consommation du cannabis, à quand les premières disputes dans les futurs couples à cause d’une mauvaise beuh achetée ?!

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéFrance

Mineurs isolés : les mots d’Eric Zemmour lui valent une condamnation

À la uneHigh Tech

Locket : c’est quoi cette nouvelle application qui cartonne aux États-Unis ?

À la uneActualitéSport

Après l’Open d’Australie, Novak Djokovic risque-t-il de louper Roland-Garros ?

À la uneCinéma

Scream : on a classé "objectivement" les 5 films du pire au meilleur

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux