BrèvesInternational

La Corée du Sud tend la main à Pyongyang pour les J.O 2018

Alors que la situation entre les deux pays est glaciale, la Corée du Sud tend la main à sa rivale du nord. En effet, le président sud-coréen, Moon Jae-in, a décidé d’inviter la Corée du Nord à participer aux Jeux Olympiques d’Hiver 2018.

Le sport comme instrument de diplomatie

C’est ce lundi que le président sud-coréen a surpris tout le monde en tendant la main à la Corée du Nord. En effet,  Moon Jae-in a proposé à son voisin rival de participer aux J.O d’hiver de 2018 qui se tiendront à Pyeongchang (à l’est de Séoul). Estimant que cela participerait à apporter la paix dans la région, cette proposition est pour le moins inédite.

En effet, en guerre depuis 1953, les deux Corées entretiennent des relations glaciales. Pyongyang avait, d’ailleurs, boycotté les Jeux Olympiques de Séoul en 1988. Pour le président sud-coréen, il s’agirait d’ “Une contribution non seulement à l’esprit olympique, mais aussi à la paix dans la région et dans le monde, ainsi qu’à une meilleure harmonie du genre humain“.

C’est dans cette région où se trouve la ville de Pyeongchang. Elle accueillera les J.O d’hiver 2018

Les deux pays seraient réunis sous la même banderole

Cette proposition intervient alors que le régime nord-coréen n’a qualifié aucun athlète pour ces olympiades. C’est pour cette raison que Moon Jae-In a proposé que les deux Corées forment une seule et même équipe au sein de cet événement. En invoquant “L’esprit Olympique”, cette main tendue ouvrirait la porte des J.O d’hiver 2018 aux nord-coréens.

Toutefois, les procédures du CIO étant complexes, seules des disciplines collectives pourraient potentiellement réunir des athlètes des deux pays. Les deux pays dans les mêmes équipes feraient revenir “la gloire passée de la péninsule ” où les sportifs brillaient en travaillant ensemble, a évoqué le dirigeant sud-coréen.

Une telle association consisterait un événement plus qu’historique sur la scène mondiale. Kim Jong-Un (chef de la Corée du Nord) ne cessant de provoquer la scène internationale en s’adonnant à des essais nucléaires. Mais le régime nord-coréen ne semble pas prêt à accepter une telle proposition. En se faisant, le régime totalitaire se priverait d’une participation à cet événement mondial.

 

 

 

About author

Stagiaire rédaction, passionné par la musique électronique, le théâtre et la danse.
Related posts
À la uneActualitéBrèvesMédiasSociété

Cash Investigation : Qui profit de nos impôts ?

À la uneActualitéBrèvesMédias

Spin the Wheel : L'adaptation arrive sur TF1

À la uneActualitéBrèves

Nous anti-gaspi, la nouvelle enseigne du 19ème

À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux