À la uneActualitéEconomieFranceRégionsSociété

Coronavirus : l’impact de l’épidémie sur la saison estivale à venir

impact covid 19 tourisme

Le confinement mis en vigueur depuis le 17 mars dernier en France n’aide pas les nombreux travailleurs du secteur touristique. Alors qu’il est programmé jusqu’au 15 avril et risque d’être prolongé, cela risque de fortement impacter d’un point de vue financier les nombreux gérants d’hôtels, de restaurants et de commerces estivaux.

Ports et aéroports fermés au public, des réservations de logements annulées à court et moyen terme, l’économie touristique mondiale est fortement touchée par le Covid-19 et cela se ressent. En effet, la saison touristique en France risque d’avoir du mal à se relever de cette crise inédite. De nombreux commerces ouverts six mois par an risquent de devoir mettre la clé sous la porte si cela venait à durer. Avec 30% des réservations annulées, les Français risquent de voir leur budget vacances très serré. Et les nombreux travailleurs du secteur tertiaire risquent de vivre une nouvelle saison noire après les étés 2018 et 2019. De nombreuses régions telles que la Nouvelle-Aquitaine, la PACA, la Bretagne ou la Corse sont très touchées par de nombreuses annulations des réservations. Certaines compagnies aériennes (EasyJet, Volotea) ont annulé de nombreux vols jusqu’au mois de juin.

Une économie touristique française qui risque d’avoir du mal à remonter la pente

Le tourisme représente 7% du PIB de la France et aura du mal à trouver les ressources nécessaires pour se relever. « Depuis le début du Covid-19 en France, une réelle baisse d’activités à été ressentie au niveau des réservations, accentuée par le confinement mis en place le 17 mars 2020. De ce fait, de nombreuses annulations ont suivi alors que la saison 2020 se présentait sous les meilleurs auspices. Si la crise sanitaire venait à perdurer, le risque de mettre la clé sous la porte deviendrait un réel danger étant donné la création récente de notre entreprise. » détaille Morgane Bastide, gérante de Vintage Location, une société de location de voitures anciennes basée à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud). Par ailleurs, le PIB en Corse représente 24% au niveau régional. Une prolongation du confinement mettrait en péril une saison touristique déjà mal en point.

About author

Apprenti journaliste
Related posts
À la uneInternational

D'où vient le slogan "All Eyes on Rafah" ?

ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

ActualitéSportTennis

5 champions ou championnes de tennis qui n’ont jamais gagné Roland-Garros

À la uneFranceMédias

Inès Reg : pourquoi le tournage d'un unitaire pour TF1 a été suspendu ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux