À la uneSport

Coronavirus : Le gouvernement annonce une aide financière pour les centres équestres

Vendredi, l’Assemblée nationale a voté en faveur d’un accompagnement financier pour les parcs zoologiques, cirques et refuges. Le gouvernement a annoncé ce mardi que les centres équestres recevant du public et les poneys clubs bénéficieront également d’un soutien pour faire face à la crise du coronavirus.

Pour les centres équestres, comme pour beaucoup d’entreprises, le confinement, en vigueur en France depuis le 17 mars, est synonyme de pertes financières. Outre la difficulté à maintenir en forme les équidés en respectant les règles de confinement, il faut continuer à les soigner, les nourrir tandis que les rentrées financières, engrangées par exemple par les cours, sont à la baisse.

A l’origine, le budget rectificatif voté en première lecture par l’Assemblée nationale vendredi 17 avril devait être un accompagnement financier pour l’alimentation et les soins prodigués aux animaux pour les parcs zoologiques, cirques et refuges.

La filière cheval, dont la trésorerie dépend grandement des cours, ballades et randonnées, est actuellement en grande difficulté, en raison des mesures de confinement décidées face à l’épidémie de coronavirus. Elle avait donc souhaité pouvoir disposer du même type d’aide afin de subvenir aux besoins des équidés.

La demande a été entendue. Face à cette urgence, alors que le pays compte 1,2 million de chevaux, le gouvernement a annoncé hier, mardi 21 avril, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et Roxana Maracineanu, ministre des Sports, ont annoncé que cette disposition bénéficiera également aux « centres équestres recevant du public et aux poneys clubs qui connaissent des difficultés financières en raison du confinement et de la suspension des activités de sport et de loisirs ».

Dans la précédente loi de finances rectificative, le gouvernement avait débloqué 19 millions d’euros pour soutenir les zoos, refuges et cirques pour les aider à poursuivre l’alimentation et les soins prodigués aux animaux.

Quant aux modalités, et notamment le montant de ce soutien, dont les principes seront actés dans le projet de budget rectificatif en cours d’examen au Parlement, elles « seront définies dans les prochains jours », selon le communiqué. Il sera scruté de près par les professionnels.

Related posts
À la uneActualitéSanté

Le vaccin Moderna pourra désormais être administré aux 12-17 ans

À la uneEquitationJeux olympiques

JO 2021 : les cavaliers français prêts à affronter les épreuves de saut d’obstacles

À la uneActualité

Jean-Yves Lafesse est décédé de la maladie de Charcot

À la uneActualité

Agression de deux journalistes de BFM lors d’une manifestation anti-pass sanitaire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux