À la uneActualitéFootSport

Coupe du Monde : Le groupe des meilleurs 23

Hier, nous vous dévoilons une liste des 23 flops du mondial. Nous poursuivons aujourd’hui avec cette fois-ci les 23 meilleurs joueurs de la compétition. Il est clair que nous avons eu le choix pour trouver les éléments les plus décisifs, les acteurs les plus forts de la Coupe du Monde. Entre les Allemands (massivement présent) et des petites surprises venues de part et d’autre, vous n’allez pas être déçu. Avis aux amateurs de Fifa ou PES, votre dream team de l’été est là.

Gardien : Neuer (Allemagne), K. Navas (Costa Rica), Romero (Argentine)

Dans sa surface ou non, Neuer taille patron

Dans sa surface ou non, Neuer taille patron

S’il y a bien une décision de la FIFA que nous avons comprise, c’est le titre de meilleur gardien attribué à Manuel Neuer. À 28 ans, le portier de la Maanschaft est sur le toit du monde. Non seulement, il vient de remporter la ligue des Champions et la Coupe du Monde en deux ans, mais en plus de ça, il est en passe de devenir l’un des meilleurs gardiens de l’histoire. Entre parades exceptionnelles, arrêts simplistes et une aisance incroyable avec les pieds, c’est le gardien rêvé par les équipes du monde entier. Il a dégouté tous ses adversaires pendant toute la compétition, dont certains des meilleurs attaquants du monde comme Messi ou Benzema.

Kaylor Navas est lui la révélation du Mondial. Le jeune Ticos, gardien de Levante, a des statistiques impressionnantes, il a stoppé 21 tirs sur 23 tentatives de ces adversaires. Tout comme son équipe du Costa Rica, il a surpris le monde entier, et Marca nous apprend aujourd’hui que le Real, surement pour remplacer Diego Lopez, s’est offert les services du portier nord-américain.

Pour ce qui est de Romero, il est l’artisan du succès argentin en demi-finale contre les Pays-Bas. De plus, il a été remplaçant toute la saison à Monaco et n’a jamais vraiment exploser dans ces clubs respectifs. Cette Coupe du Monde lui à permis de montrer qu’il était le boss de la sélection argentine.

Défenseur : Lahm (Allemagne), Jonhson (États-Unis), Hummels (Allemagne), Vlaar (Pays-Bas), Boateng (Allemagne), Garay (Argentine), Blind (Pays-Bas), Rojo (Argentine)

Du côté des défenseurs, seul Jonhson n’a pas été plus loin qu’en huitièmes. Mais ses performances ont été incroyables, un réel arrière droit qui défend assez proprement et à une qualité de centre incroyable, chapeau ! Pour ce qui est de Lahm, rien d’étonnant, il est excellent à gauche, à droite, et même au milieu, un capitaine incroyable.

Capitaine, c'est Lahm qui se voit remettre le plus beau trophée du monde

Capitaine, c’est Lahm qui se voit remettre le plus beau trophée du monde

En défense centrale, on retrouve les remparts les plus impénétrables du Mondial. Hummels est clairement le défenseur de la compétition. Deux buts en quatre matchs pour lui, et surtout aucun but encaissé par son équipe lorsqu’il a été sur le terrain. Il a bien été épaulé par Boateng qui à fait un mondial de grande classe. Tout comme Garay, taulier de la défense argentine. Pour Vlaar, c’est plus une révélation qu’autre chose. Le défenseur d’Aston Villa s’est montré à son meilleur jour pendant tout le Mondial, si la Hollande est restée invaincue pendant l’ensemble du tournoi, c’est grâce au trio qu’il a formé avec De Vrij et Martins Indi.

À gauche, nous retrouvons deux jeunes. Blind a occupé ce rôle avec les Pays-Bas, sa qualité de relance et sa capacité à pénétrer dans l’axe font de lui le titulaire de cette sélection. Car même si Rojo est arrivée en demi-finale, son rendement défensif n’est pas exceptionnel. Mais sa vitesse incroyable à perturber ces adversaires, lui permettant de centrer assez facilement lors des contres attaques menée par l’Albiceleste. Son but contre le Nigeria est la récompense d’un Mondial très prometteur.

Milieu : Pogba (France), Matuidi (France), Kroos (Allemagne), James Rodriguez (Colombie), Mascherano (Argentine), Feghouli (Algérie)

Buteur, passeur, meneur, Feghouli est le meilleur joueur africain de la compétition et c’est tout logiquement qu’il est dans cette liste. Pour nos deux frenchies, Pogba est, selon la FIFA, le meilleur jeune. Disputé dans son rôle de titulaire par Didier Deschamps, la Pioche a néanmoins beaucoup de qualités qui lui ont permis d’être décisif pour les Bleus. Il rassemble 1 but et 1 passe décisive et est impliqué directement sur trois des dix buts inscrits par la France, au Brésil. C’est à peu prés pareil au niveau des statistiques pour Matuidi. Mais ce qui a le plus impressionné chez le Parisien, c’est l’importance qu’il a dans le jeu de DD. Véritable relayeur de l’équipe, son endurance est impressionnante, il est la cage thoracique de l’équipe.

Mascherano intègre cette sélection assez facilement. Il est incontestable en équipe nationale et on comprend pourquoi. Le Barcelonais à fait le yo-yo entre sa défense et l’attaque. À l’image d’un Matuidi, il permet à son équipe de souffler quand il est dans les parages. Son côté agressif que l’on a connu au Barça et à Liverpool à vite disparu dès son arrivée au Brésil, pour laisser place à un réel leader de jeu, et surtout mental.

Kroos et James sont surement les deux meilleurs à leur poste du mondial. Pour ce qui est de Kroos, il s’est imposé comme le maitre du jeu avec l’Allemagne. Sa qualité de passe a permis aux champions du Monde d’être une machine à but, et lui ne s’est pas privé non plus de marquer, comme face au Brésil, par deux fois. Pour ce qui est de James, nous en parlerons un peu plus loin.

Robben est l'homme providentiel des Pays-Bas

Robben est l’homme providentiel des Pays-Bas

Attaquant : Muller (Allemagne), Klose (Allemagne), Benzema (France), Messi (Argentine), Neymar (Brésil), Robben (Pays-Bas)

Chez les attaquants, pas besoin de se justifier longtemps, leur job est de marquer, et là, vous êtes servis. 21 buts à eux six, soit une moyenne de 3,5 buts chacun. La présence de Klose est surtout due à son titre de meilleur buteur de l’histoire du tournoi récolté contre le Brésil en demi-finale. Benzema et Muller ont assumé leur rôle de buteur et permis à leurs équipes de démarrer de la meilleure des manières.

Robben est la véritable locomotive de cette attaque. Aucune crampe de tout le mondial, alors que Néerlandais a disputé 690 minutes en moins d’un mois, c’est impressionnant. Son but face à l’Espagne où il “largue” toute la défense à une vitesse de 37 Km/h restera dans les mémoires.

Pour ce qui est de Messi, certains diraient qu’il n’a pas été à la hauteur des attentes. Mais bon, quand un joueur marque quatre fois et délivre deux passes (ultra) décisives, même si l’on attendait le double, ça reste de très très bonnes statistiques.

Il est temps pour nous de vous dévoiler les récompenses que nous avons donné aux acteurs du Mondial.

Meilleur Gardien : Neuer, sans aucun doute.

Meilleur Joueur : James Rodriguez, le monégasque à pris le jeu de la Colombie en main, à 21 ans seulement, en l’absence de Falcao. Le résultat est tout bonnement sensationnel. 6 buts (meilleur buteur du Mondial), 3 passes décisives sur 12 buts inscrits par les hommes de Peckerman. En plus de ça, nous lui décernons le trophée du plus beau but avec son enchainement contrôles – reprises de volées, sans se tourner vers le but à un seul moment, face à l’Uruguay. Il a tout d’un grand, c’est même déjà un grand.

Meilleur Jeune : Nous ne comprenons pas comment la FIFA à pu ne pas nominer Neymar pour cette récompense. Clairement, lorsqu’on a 23 ans (âge légal pour remporter le trophée) et que l’on a porter ces 22 coéquipiers et plus de 200 millions de personne sur son dos pendant 5 matchs c’est incroyable non ? 4 buts, 3 passes décisives en 5 matchs seulement. Alors oui, on sait que Neymar n’est plus considérée comme un “jeune”, un “espoir”, c’est une star. Mais il a quand même le droit d’être encore un “bambin” et que l’on reconnaisse le travail exceptionnel qu’il réalise depuis longtemps, notamment pendant la compétition.

Meilleur Coach : Joachim Löw devance d’une voix Van Gaal au sein la rédaction. Mais il faut dire que ses huit années de travail au sein de la sélection Allemande a enfin payé, un grand bravo à lui. Un Coach 4 étoiles.

Huit ans de travail pour Löw qui mènent au sacre mondial

Huit ans de travail pour Löw qui mènent au sacre mondial

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneFaits DiversFrance

    Magali Blandin : une cagnotte ouverte pour les enfants du féminicide

    À la uneSéries Tv

    Emilia Clarke en passe de rejoindre la série Secret Invasion de Disney+

    À la uneSéries Tv

    On a vu pour vous... Mare of Easttown, polar solide avec une Kate Winslet magistrale

    À la uneInternational

    Un harceleur tente de s’introduire chez Taylor Swift

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux