Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéFranceSanté

Don d’organes, parlez-en autour de vous

Difficile d’aborder la question du don d’organes autour d’un repas dominical. Et pourtant, lorsque le moment est venu, nombre de familles se retrouvent face au choix le plus difficile qui soit, celui de dire si oui ou non, le don d’organes est à envisager pour l’un de leurs proches. A l’occasion de la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, et de reconnaissance aux donneurs dimanche, de multiples spots publicitaires vous incitent à vous exprimer sur le sujet.

En 2013, 5123 malades ont été greffés. Depuis 1991, ils sont plus de 93 000 à être passés par ce stade. Néanmoins, le taux grandissant de greffes ne suffit pas à réduire l’attente. En 1997, c’étaient plus de 8700 personnes qui étaient en attente de greffe, aujourd’hui, ce sont près de 19 000 patients qui le sont. Autant de chiffres qui révèlent une réalité alarmante : le manque de dons d’organes conduit à terme à un circuit de soins qui tourne court. En parler, c’est permettre de faire connaître votre choix à vos proches et de s’assurer que celui-ci sera respecté au moment venu.

En effet, près d’un prélèvement possible sur trois est refusé : soit par le défunt lui-même, soit par la famille, qui souvent ignore ce que le défunt aurait souhaité.

Contrairement, à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas de limite d’âge pour donner ses organes. Bien qu’après 60 ans, le cœur soit rarement prélevé, les autres organes, comme le foie ou les reins, peuvent faire l’objet de greffes. En effet, le don d’organes n’intervient qu’après le décès par traumatisme crânien ou parfois après un arrêt cardiaque.

En outre, il est possible de donner des organes de son vivant, que ce soit son rein, son lobe de foie ou son lobe pulmonaire, avec une recommandation médicale. Cela représente près de 8% des greffes.

Cependant, ce sont surtout les greffes sur donneurs morts qui restent la majorité des sujets de transplantations en France. En discuter, c’est peut-être sauver des vies. Vous pouvez commencer à partager vos choix dès maintenant, avec le lien de l’émission AlloDocteurs diffusée sur France 5 et découvrir par la même occasion le spot publicitaire diffusé par l’Agence de biomédecine.

[youtube id=”QaZgpgY0UWc”]

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéInternational

Qui est Roberto Saviano, cet écrivain sous protection, qui a rendu hommage à Rushdie ?

ActualitéEnvironnement

Qu’est-ce qu’on risque si la Méditerranée surchauffe ?

À la uneInternational

Pourquoi J.K Rowling est-elle menacée à son tour ?

À la uneFranceSéries Tv

Qui sera l'héroïne de la saison 2 de L'école de la vie ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux