À la uneFranceSociété

Drague lourde, convocation policière… 7 arnaques qui ont la cote sur internet

Les arnaques sur Internet les plus connues

Prêts à tout pour s’enrichir, les arnaqueurs se montrent de plus en plus inventifs en matière d’arnaques. Attention à ne pas tomber dans le piège.

Avec toutes les publicités intrusives sur les sites web et la quantité monstrueuse d’emails indésirables que l’on reçoit chaque jour, il n’est pas rare de se faire avoir. « En 2017 et 2018, plus de la moitié des arnaques constatées sont commises sur internet« , alerte le gouvernement sur son site officiel. C’est l’une des raisons pour laquelle les internautes doivent redoubler de vigilance.

1. Viens discuter avec moi…

Omniprésents sur les réseaux sociaux, les « pornbots » envahissent les plateformes : Instagram, Messenger, Twitter… Ces petits robots envoient chaque jour des milliers de messages privés ou postent des commentaires sous les photos des gens. Leur stratégie ? Utiliser une image d’une femme dénudée en photo de profil et inviter l’utilisateur à cliquer sur un lien. Si certains arrivent à les déjouer, d’autres en manque d’affection peuvent tomber dans le panneau.

Ce genre de faux comptes pornographiques se compte en millions. Et malheureusement, ils passent parfois à travers les mailles du filet.

2. Les convocations de police ou de justice

Elles ressemblent à de véritables convocations, pourtant elles ne le sont pas. Depuis quelques années, nombreux sont les internautes à avoir reçu une convocation policière ou judiciaire dans leur boîte mail. Ces dernières leur reprochent bien souvent « d’avoir commis des infractions » telles que participer à un trafic sexuel, regarder du contenu à caractère pédopornographique et autres.

Il s’agit en réalité d’une arnaque destinée à recueillir vos données personnelles. En misant sur votre peur d’être accusé de quelque chose que vous n’avez pas fait, les escrocs utilisent cette technique appelée le « phishing » (en anglais).

3. Il y a un soucis avec votre colis !

« Nous rencontrons un problème avec votre colis« . Ce type de message frauduleux est devenu un incontournable des arnaques. Surtout dans les périodes de soldes et de Black Friday. Que vous attendiez un colis ou non, une adresse hasardeuse vous communique un mail évoquant un problème de livraison. Il est alors demandé à l’internaute de déclarer à nouveau ses coordonnées bancaires pour payer les frais de ports ou les frais de TVA.

L’objectif est de dérober vos identifiants en se faisant passer pour une société de livraison célèbre. Bon à savoir : jamais une entreprise de ce type ne vous demandera un paiement par SMS ou par mail.

4. Utilisez vos droits de formation avant qu’il ne soit trop tard…

À partir du moment où quelqu’un débute dans la vie professionnelle, ce dernier cumule de l’argent sur son compte personnel de formation (CPF). Ces droits lui permettent par la suite de bénéficier d’un certain budget pour pouvoir passer des formations. Mais gare aux petits malins qui tenteraient de vous arnaquer !

« En 2021, plus de 2 millions de personnes se sont inscrites à une formation, contre 630 000 en 2019« , notifie le site officiel de l’administration française. De ce fait, les escroqueries se sont multipliées. En vous contactant par SMS, téléphone ou mail, des « charlatans » prétendant appartenir à la plateforme CPF, vous demande votre numéro de sécurité sociale et votre mot de passe. Une fois obtenus, ils vous inscrivent sans votre autorisation à des formations factices ou frauduleuses.

5. Surfacturation, résiliation et carte expirée

Depuis quelques années, une grande majorité de personnes possède des abonnements (box internet, plateformes de streaming, forfaits téléphoniques). Les arnaqueurs se sont donc mis au goût du jour. En simulant des frais « imaginaires » que vous n’avez pas payé suite à une résiliation ou une surfacturation de votre forfait, vous recevrez un faux mail vous indiquant qu’il vous reste une certaine somme d’euros à régler en lien avec votre abonnement. Ils peuvent aussi vous demander de renseigner à nouveau vos codes de carte bleue, sous prétexte que votre carte a expiré.

Méfiez-vous… Parfois, l’adresse et le corps du mail sont très bien imités. À un tel point que même une personne vigilante pourrait se faire avoir.

6. Devenez riche en investissant

Cette fois-ci destinée aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels, les arnaques à l’investissement se font partout (même par téléphone). L’arnaque en question propose alors aux personnes de placer leur argent en échange d’un gain largement rentable en retour.

Comment faire pour les reconnaitre ? Le site AMF France vous donne quelques conseils juste ici.

7. Shipping, arrête de chiper

Ils font désormais partie du paysage d’internet : les sites de dropshipping. Cette pratique est légale en France, mais attention aux escroqueries. Proposant souvent des produits moins chers que la concurrence, ils attirent bien souvent l’œil. Néanmoins, certains d’entre eux ne vous enverront jamais vos commandes.

Dès lors que l’internaute tente de joindre le service client, il n’a plus aucune réponse ou même pire, le site a déjà disparu de la surface.

À lire aussi : Investissement crypto : attention aux arnaques !

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la unePolitiqueSéries Tv

Une série est en préparation sur Brigitte Macron

À la uneMédias

Tout le monde veut prendre sa place : qui pour remplacer Jarry ?

À la unePolitique

C’est quoi “l’excuse de minorité” que veut supprimer Jordan Bardella ?

À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux