Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéInternational

Écosse : l’Union Jack flottera toujours

Quoi qu’on en dise, Vendredi 19 septembre 2014 restera un jour historique gravé dans la mémoire des Anglais et des Écossais. Le parti indépendantiste a reconnu ce matin la défaite du “oui” au référendum pour une Écosse indépendante.

Le Royaume restera donc “uni”, comme l’avait appelé de ses voeux le Président des États-Unis, Barack Obama, sur le compte twitter de la Maison Blanche Jeudi matin.

La nouvelle a été confirmée par la vice-Premier ministre écossaise et numéro 2 du parti indépendantiste Écossais, Nicola Sturgeon. Elle a reconnu la victoire du camp opposé en s’exprimant publiquement à l’antenne de la BBC, ” Comme des milliers d’autres à travers le pays, j’ai mis tout mon coeur et mon âme dans cette campagne et il y a une véritable déception que nous ayons échoué de peu d’obtenir la victoire du “oui”. Better-Together-Credit-Scott-Heppell-Canadian-Press Appelés aux urnes, les électeurs devaient répondre à la question “L’Écosse doit-elle devenir un pays indépendant ?”. L’indépendance aurait mis fin à une alliance remontant à 1707. D’après les premiers chiffres après le dépouillement de 31 des 32 circonscriptions, le camp du “non” arriverait en tête avec 55% des suffrages. Le “non” a obtenu 1.914.187 votes alors que 1.852.828 votes étaient nécessaires pour remporter la victoire au référendum et ainsi obtenir l’indépendance.

Le Premier ministre anglais David Cameron a réagi sur son compte Twitter, saluant Alistair Darling pour cette “victoire” historique. Il a indiqué s’être entretenu avec le vainqueur et lui avoir fait part de sa joie face au résultat d’une lutte bien menée.

p025h81l

Il a également indiqué, toujours sur le réseau social, qu’il ferait une déclaration au sujet de l’issue du scrutin juste après 7 heures du matin.

Alors que la nouvelle est douloureuse pour les Écossais partisans du “oui”, quelques retards dans le dépouillement ont du être essuyé du fait d’un taux de participation historique, 80% des Écossais se sont déplacés dans les urnes. Apparemment Glasgow aurait dit “oui” et Edimbourg “non” à 61,1%. La Reine d’Angleterre, qui avait prévenu les Écossais sur l’importance de cette décision, devrait parler à tout le Royaume dans une allocution cet après-midi.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéInternational

Qui est Roberto Saviano, cet écrivain sous protection, qui a rendu hommage à Rushdie ?

ActualitéEnvironnement

Qu’est-ce qu’on risque si la Méditerranée surchauffe ?

À la uneInternational

Pourquoi J.K Rowling est-elle menacée à son tour ?

À la uneFranceSéries Tv

Qui sera l'héroïne de la saison 2 de L'école de la vie ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux