À la uneActualitéInternational

Écosse : l’Union Jack flottera toujours

Quoi qu’on en dise, Vendredi 19 septembre 2014 restera un jour historique gravé dans la mémoire des Anglais et des Écossais. Le parti indépendantiste a reconnu ce matin la défaite du « oui » au référendum pour une Écosse indépendante.

Le Royaume restera donc « uni », comme l’avait appelé de ses voeux le Président des États-Unis, Barack Obama, sur le compte twitter de la Maison Blanche Jeudi matin.

La nouvelle a été confirmée par la vice-Premier ministre écossaise et numéro 2 du parti indépendantiste Écossais, Nicola Sturgeon. Elle a reconnu la victoire du camp opposé en s’exprimant publiquement à l’antenne de la BBC,  » Comme des milliers d’autres à travers le pays, j’ai mis tout mon coeur et mon âme dans cette campagne et il y a une véritable déception que nous ayons échoué de peu d’obtenir la victoire du « oui ». Better-Together-Credit-Scott-Heppell-Canadian-Press Appelés aux urnes, les électeurs devaient répondre à la question « L’Écosse doit-elle devenir un pays indépendant ? ». L’indépendance aurait mis fin à une alliance remontant à 1707. D’après les premiers chiffres après le dépouillement de 31 des 32 circonscriptions, le camp du « non » arriverait en tête avec 55% des suffrages. Le « non » a obtenu 1.914.187 votes alors que 1.852.828 votes étaient nécessaires pour remporter la victoire au référendum et ainsi obtenir l’indépendance.

Le Premier ministre anglais David Cameron a réagi sur son compte Twitter, saluant Alistair Darling pour cette « victoire » historique. Il a indiqué s’être entretenu avec le vainqueur et lui avoir fait part de sa joie face au résultat d’une lutte bien menée.

p025h81l

Il a également indiqué, toujours sur le réseau social, qu’il ferait une déclaration au sujet de l’issue du scrutin juste après 7 heures du matin.

Alors que la nouvelle est douloureuse pour les Écossais partisans du « oui », quelques retards dans le dépouillement ont du être essuyé du fait d’un taux de participation historique, 80% des Écossais se sont déplacés dans les urnes. Apparemment Glasgow aurait dit « oui » et Edimbourg « non » à 61,1%. La Reine d’Angleterre, qui avait prévenu les Écossais sur l’importance de cette décision, devrait parler à tout le Royaume dans une allocution cet après-midi.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

La fièvre : l'incroyable twist de l'épisode 6

À la uneMusiqueSéries Tv

Plus belle la vie : Jérémy Charvet (Ulysse) a vraiment participé à The Voice ?

ActualitéCinéma

On a vu pour vous ... Civil War, le choc ciné de ce début d'année

ActualitéFaits DiversFrance

5 éléments pour comprendre … l’affaire Simone Weber

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux