À la uneActualitéInternational

Ecosse : Le Parlement vote la tenue d’un nouveau référendum d’indépendance

Ecosse

Le Parlement régional écossais a autorisé mardi par un vote la Première ministre Nicola Sturgeon à demander à Londres l’organisation d’un nouveau référendum d’indépendance. 

La veille du déclenchement officiel du Brexit, le Parlement écossais a donné son accord à Nicola Sturgeon pour demander à la Première ministre Theresa May et au Parlement de Westminster l’autorisation d’organiser un nouveau référendum d’indépendance. Le gouvernement pourtant minoritaire de la Première ministre écossaise a réussi à remporter ce vote par 69 voix contre 59, grâce au soutien notamment du parti écologiste, rapporte RFI.

Le Parlement régional d’Ecosse devait se prononcer sur cette question mercredi dernier, mais le vote a été reporté suite à l’attentat contre le Parlement britannique à Londres.

Un vote de rupture lié au Brexit

Il y a trois ans seulement, les Ecossais avaient voté à 55% pour rester au sein du Royaume-Uni contre 45% des voix pour les indépendantistes. Mais lors du référendum pour le Brexit approuvé par 52% des Britanniques, 62% des Ecossais l’ont rejeté. C’est pour cette raison que la Première ministre écossaise a demandé si tôt l’organisation d’un nouveau référendum.

Les circonstances ont changé avec le Brexit,” a déclaré Nicola Sturgeon, qui souhaite que l’Ecosse reste dans l’Union Européenne. D’après la motion adoptée, le référendum devrait se tenir entre l’automne 2018 et le printemps 2019, indique Le Figaro.

Pas le bon moment”

Nicola Sturgeon doit désormais obtenir l’accord du Parlement britannique ainsi que de la Première ministre Theresa May, qui juge que ce n’est “pas le bon moment” pour un référendum de ce type. “Au moment où le Royaume-Uni s’apprête à quitter l’Union européenne (…) la force et la stabilité de notre union seront plus importantes que jamais,” a-t-elle déclaré lundi à l’issue d’un entretien avec Nicola Sturgeon.

Bien que s’opposer au vote du Parlement écossais serait compliqué à assumer sur le plan politique, Theresa May pourrait néanmoins essayer de repousser au maximum la date de ce nouveau référendum. “Ce serait injuste pour le peuple écossais de lui demander de prendre une décision aussi importante avant que tous les faits ne soient connus et à un moment où personne ne sait quelle sera la situation,” a-t-elle estimé.

Selon un sondage publié le 17 mars, seuls 44 % des Ecossais sont à ce jour favorables à une indépendance.

Related posts
À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Candy, un dessin animé escamoté par une polémique | La loi des séries #346

À la uneActualitéBrèvesNon classé

Greta Thunberg, personnalité de l’année selon le magazine Time

ActualitéBrèvesCulture

Fronde à l’Opéra National de Bordeaux

ActualitéBrèves

Vallée de l'Arve: Les feux de cheminées interdit à partir de 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux