À la uneBeautéBeauté-femmeBeauté-homme

Ce qu’il faut savoir sur l’épilation définitive par lumière pulsée

L’épilation définitive est un soin esthétique qui permet d’enlever le poil définitivement ou sur un très long terme. Lorsque nous évoquons cette méthode, deux alternatives différentes s’offrent à nous : l’épilation par lumière pulsée ou l’épilation par laser.

Sarah Bongiovanni, spécialiste de l’épilation définitive par lumière pulsée, a répondu à toute nos questions concernant cette technique particulière.

 

L’épilation définitive par lumière pulsée, qu’est-ce que c’est ?

La lumière pulsée existe depuis plus de 40 ans. C’est une technique d’épilation qui consiste à enlever les poils zone par zone de manière définitive. Auparavant, nous utilisions des appareils qui permettaient d’enlever les poils sur 15 – 20 séances. Cependant, de nos jours, seulement 6 – 7 séances suffisent. Il faut savoir qu’à chaque séance on perd au total 20% de nos poils.

La lumière pulsée ne peut pas être pratiqué sur des personnes diabétiques et épileptiques. Les zones comportant des tatouages ou des grains de beauté sont protégées par un pansement : cela permet d’enlever tout risque d’infection. La lumière pulsée n’est pas une technique anodine, elle peut provoquer d’importantes brûlures au troisième degré si les consignes ne sont pas respectées.

Avant une séance, il est interdit de prendre des antibiotiques, de la cortisone ou encore des huiles essentielles. En effet, ce sont des actifs auto-sensibilisant qui peuvent causer des brûlures au contact de la chaleur. De plus, il ne faut pas s’exposer au soleil 4 semaines avant une séance et une semaine après. Les appareils contiennent un filtre qui empêche le passage des UV et des infra-rouges. La lumière pulsée n’est donc pas nocive pour la peau et n’entraînent pas des risques de pathologies ni même de cancer.

Une séance pour l’épilation des aisselles dure 2 minutes, pour le maillot 10 minutes, pour les demi-jambes 20 minutes et pour les jambes complètes 1 heure.

Le délai entre chaque séance dépend de l’endroit que l’on traite. Pour les petites zones comme les aisselles, le maillot et le visage il faut prendre rendez-vous toutes les 8 – 10 semaines. Pour les jambes, qui sont des zones plus grandes, il faut prendre rendez-vous toutes les 10 – 12 semaines. Les délais sont déterminés en fonction du cycle du poil qui a 3 phases : la pousse, la vie et la mort. Il est nécessaire de pratiquer la lumière pulsée pendant que le poil est en pleine repousse. Il faut toujours venir les jambes rasées et non épilées. En effet, la cire ou l’épilateur dérègle tout le cycle du poil et l’affine ce qui modifie le résultat final.

Enfin, il y a possibilité que les poils repoussent quelques années après mais cela dépend de plusieurs facteurs : de la personne, de son corps, si elle a eu un dérèglement hormonal, une grossesse, la ménopause etc… Même si le poil repousse, il ne sera jamais comme avant et seulement quelques retouches seront nécessaires.

 

L’épilation par lumière pulsée avec l’institut Depil & Young

Sarah Bongiovanni est gérante de l’institut Depil & Young située à Villeurbanne dans la région Lyonnaise. Ce nouveau centre a récemment ouvert ses portes le 27 septembre 2018. Il propose des soins de la peau avec différentes techniques telles que la cryolipolyse, la radiofréquence, la lipocavitation et bien évidemment, la dépilation par lumière pulsée. Chaque année, par précaution, Sarah Bongiovanni prend rendez-vous chez un médecin dermatologue afin de refaire valider sa formation et son certificat de maîtrise.

Pour l’épilation par lumière pulsée, le centre utilise un appareil spécifique très performant, datant de l’année dernière et qui est bien évidemment instauré avec la franchise. Cette machine garantit un résultat sur 6 ou 7 séances maximum.

 

« Nous garantissons un résultat de 95 % sûre »

 

Cependant, cette méthode ne fonctionne que sur une peau claire avec des poils épais et noir. Les peaux foncés ou métissés sont beaucoup plus fragiles et réactives au soleil. Ces personnes doivent plutôt s’orienter vers le laser. En effet, cette technique est adaptée pour tout type de peau et qui permet ainsi d’obtenir de meilleurs résultats. De plus, il faut savoir que la lumière pulsée ne fonctionne pas sur le duvet, le poil blanc et très fin.

C’est pourquoi Sarah Bongiovanni préfère diagnostiquer ses futurs clients directement à l’institut avant qu’ils prennent rendez-vous. Ainsi, elle peut établir un bilan et déterminer si la cliente répond aux critères exigés.

 

« Les clients me montrent les zones qu’ils veulent traiter et je peux ainsi leur dire si c’est possible ou non »

 

Le respect des rendez-vous donnés est primordial pour que l’épilation par lumière pulsée garantisse le résultat attendu. Il y a possibilité de décaler un rendez-vous soit une semaine avant, soit une semaine après. Au-delà de cette limite, l’institut ne peut pas promettre que l’épilation définitive fonctionne.

Concernant les soins, il faut appliquer un baume réparateur, inclus dans le forfait, pendant une semaine après chaque séance. Tous les forfaits proposés par l’institut, excepté ceux pour le visage, sont illimités et valables durant 1 an et demi. Que ce soit pour 5, 6 ou 8 séances, le prix est toujours le même : il n’y pas de supplément à payer si jamais vous avez besoin d’une autre séance.

L’épilation par lumière pulsée ou par laser : la différence

La méthode du laser détruit la racine du poil à l’aide d’un rayon très puissant. L’épilation par lumière pulsée, elle, utilise une lumière pour empêcher la repousse des poils.  La lumière pulsée enlève le poil zone par zone alors que le laser enlève le poil un par un. Cette technique est plus douloureuse que la lumière pulsée. Elle est plus longue et donc plus cher. Le temps de repousse des poils est plus long avec le laser qu’avec la lumière pulsée même si le traitement est plus risqué pour la peau.

Related posts
À la uneActualitéCinémaCulture

A Rennes, montez à bord du Château Ambulant de Miyazaki

À la uneSéries Tv

Double Je : "En saison 2, soyons encore plus exigeants à tous les niveaux"

À la uneSanté

Témoignage: Le combat d'un accidenté de la trottinette électrique

À la uneActualitéFranceRégions

Opération séduction pour Tours

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux