À la uneActualitéInternational

Ferguson: des commémorations au goût de violence

Dimanche 9 août au soir, la ville de Ferguson – Missouri – rendait hommage à Michael Brown, jeune décédé il y a près d’un an, abattu par un policier. Mais cette commémoration s’est muée en revanche. Des individus ont profité des rassemblements débutés dans le calme pour exprimer leur ressentiment face aux policiers de la ville. Depuis cette manifestation, l’état d’urgence a été déclaré dans le comté de Saint Louis, Ferguson comprise.

Le force de l'ordre prête à intervenir durant les manifestations d'hommage ces derniers jours. Crédit photo: lemonde.fr

Le force de l’ordre prête à intervenir durant les manifestations d’hommage ces derniers jours.
Crédit photo: lemonde.fr

Michael Brown: un drame encore douloureux

Le 9 août 2014, Michael Brown un jeune homme afro-américain est abattu par un policier dans la ville de Ferguson, Missouri. Mais les versions du drame rapportées par la police d’un côté et les témoins de l’autre diffèrent. Dans la première, Michael Brown est violent, il tente de prendre l’arme de l’officier et représente une réelle menace. Dans la seconde, il est prêt à se rendre, il se tient les mains en l’air face à l’agent. L’agent responsable de la mort du jeune homme devenu un symbole s’est exprimé pour la première fois peu de temps avant le tragique anniversaire. Il dit « avoir la conscience tranquille » et « ne veux plus vivre dans le passé ». Alors où se trouve la vérité ?

Toujours est-il que le corps de Michael Brown est resté sur le territoire, baignant dans son sang, pendant 4h30, avant que quelqu’un ne l’emmène à la morgue. Sa mort avait suscité la colère des habitants de Ferguson et avait réveillé de vieilles tensions raciales dans tous les Etats-Unis.

Un an après, les habitants témoignent de ce drame. Leur marche était un hommage à Michael Brown. Elle fut ponctuée de 4min30 de silence en mémoire du temps qu’a passé le corps du jeune homme dans la rue. Cependant, les rassemblements ont dégénéré. Deux groupes ont commencé à se tirer dessus puis les tirs se sont dirigés vers la police. Un jeune noir a été inculpé dimanche après avoir été grièvement blessé par les forces de l’ordre. Il a été conduit à l’hôpital lundi dans un « état critique ».

Après ces débordements, l’état d’urgence a été mis en place dans tous le comté de Saint Louis. Les violences se sont poursuivies dans la nuit de lundi à mardi 11 août. Les militants ont scandé des slogans tels que « Black Lives Matter » et arboré des pancartes « Justice for Michael Brown » jusque ce mardi matin.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMusique

Après 6 ans d'absence, Adele est de retour avec un tout nouveau titre

À la uneSport

Soupçonné de l’avoir tué, le mari de l’athlète kényane Agnes Tirop a été arrêté

À la uneSéries Tv

De quoi parlera la série dérivée de Dune ?

À la uneFaits Divers

Des lycéens nantais menacés de mort après une vidéo où ils miment une prière musulmane

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux