Covid19: Arrivée de l’attestation de sortie dérogatoire en format numérique. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéArtCultureInsoliteTendances

Quand Google Street vous fait voyager au coeur du Street Art

Pourquoi ne pas se servir de la toile et des progrès technologiques pour rendre hommage à ce qu’il se passe dans l’art de rue ? Depuis Juin dernier, un nouveau projet Google Maps est né, le Google Street Art Project.

Cet outil est destiné à permettre aux amateurs de “Street art” (ndlr: Art urbain) et à tous les curieux de découvrir les oeuvres d’art qui peuplent le milieu urbain dans le monde entier. L’application imaginée par le géant du web complète un projet global de promotion et de soutien à l’art partout dans le monde : le Google Cultural Institute. En effet, la plateforme, qui intègre notamment le Google Art Project, permettait déjà aux internautes du monde entier d’admirer les oeuvres présentes dans plusieurs milliers de musées.

lgsz - copie

De Bogota à Singapour en passant par la Mongolie, l’Art urbain est partout. (capture d’écran ©Street Art Project)

Le concept de Street Art Project est le suivant. Sur un plan interactif hébergé par Google Maps, les internautes ont la possibilité de cliquer sur un continent, puis un pays, une ville et enfin de sélectionner un quartier, une rue.

mogo - copie

Des scènes urbaines virtuellement immortalisées. (Image ©Cultural Institute)

Cette loupe permet alors aux visiteurs de se retrouver au coeur même de l’Art urbain. Ils évoluent en plein Bogota, s’arrêtent à l’angle d’une ruelle, les yeux virtuellement rivés sur un étrange visage peint. Puis, ils se baladent dans un sous sol de Londres, et une minute après, s’émerveillent devant une fresque fluorescente en Mongolie, de nuit. L’application se présente d’emblée comme un moyen de partir “à la découverte du street art, un art éphémère préservé pour les générations futures”.

Cette aventure urbaine est à la pointe de la technologie numérique puisque le Street Art Project propose une immersion totale dans l’Art urbain.

gougglestreet1 - copie

Une ballade virtuelle dans le monde du Street art. (Capture d’écran©Street Art Project)

Une fois le lieu choisi, l’internaute peut faire défiler les différents clichés d’oeuvres. Mais l’expérience ne s’arrête pas là, puisque le site a pour vocation de faire découvrir ce moyen d’expression artistique. La compréhension de l’oeuvre passe alors par “l’écoute des témoignages d’artistes et galéristes qui partagent leur savoir faire”. Les plus curieux peuvent même se pencher sur les détails d’une sélection d’images en très haute définition grâce à un zoom.

gog4 - copie

Les utilisateurs du Google Street Art Project peuvent réagir en ligne. (capture d’écran©Street Art Project)

Parce qu’il n’y a pas de réseaux sans un aspect social, les utilisateurs du Google Street Art Project sont invités à rejoindre la communauté. À travers elle, ses membres partagent leurs impressions et coups de coeur.

Les graffitis et dessins urbains sont bien souvent une fenêtre ouverte sur le monde qui nous entoure et non de simples “tags”. 

Le site, qui héberge une fantastique collection d’oeuvres éphémères, poursuit une finalité intéressante.  Il consiste à promouvoir un art souvent engagé et poétique, au-delà des clichés.

Sans titre

Véritable lieu d’échange, le site organise des expositions virtuelles. (capture d’écran ©Street Art Project)

Ici, l’esprit créatif côtoie le béton et les regards des passants virtuels.  Pour en savoir plus sur ceux qui font de la rue un tableau vivant, il est possible de visiter certaines expositions sur le site du Google Cultural Institute. On regrette simplement que le Street Art Project soit également représentatif de la censure de la liberté d’expression puisque certains pays semblent ne pas connaître l’Art urbain, du moins sur la carte Google…

Related posts
À la uneFemmesFranceSexeSociété

Les travailleuses du sexe demandent un "revenu de remplacement" pour compenser leur baisse de bénéfices

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Top 5 des meilleurs comédiens de doublage pour la VF des animés

À la uneCinémaSéries Tv

Disparition de Honor Blackman à 94 ans (Goldfinger)

À la uneActualitéEconomieFranceRégionsSociété

Coronavirus : l'impact de l'épidémie sur la saison estivale à venir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux